Le 17 / 20 numérique, France info

Ivre, un conducteur affirme que son chien était au volant

Après un accident, si vous n'avez plus d'excuses, vous pouvez toujours blâmer votre chien imaginaire.

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

C'est en tout cas ce qu'a tenté un Américain visiblement ivre et qui a affirmé à la police que son chien était au volant de la voiture au moment des faits. Le chien n'a été vu nulle part. Mais cela n'a pas empêché un conducteur de blâmer cet animal de compagnie. Ce résident de Floride s'appelle Reliford Cooper III, il a 26 ans, et il a été arrêté après avoir perdu le contrôle de sa voiture. Il est notamment accusé d'avoir brûlé un stop et défoncé deux fossés avant d'atterrir dans une maison occupée. Il est ensuite sorti du véhicule, avant de courir dans une église pour se cacher dans les toilettes. Du moins, le suppose-t-on. Chassé par les paroissiens, il sentait visiblement l'alcool et le cannabis.

A la police, il a en effet trouvé l'une des plus incroyables excuses de l'histoire des excuses : "Mon chien était au volant de la voiture et j'ai sauté en route pour lui échapper." Pendant l'interrogatoire, le suspect a même vomi avant de prétendre avoir subi une blessure au dos durant l'accident. Ce n'est pas la première fois qu'un conducteur blâme un chien après un accident de voiture. Plus tôt dans l'année, un conducteur ivre toujours en Floride a également accusé son animal de compagnie après avoir crashé sa voiture.

(©)