La fleur au fusil : 14-18 en chansons, France info

Le cri de la "Chanson de Craonne"

Aujourd’hui, avec le Chœur de Radio France, écoutons la plus célèbre des chansons contre la guerre.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Un des manuscrits de La Chanson de Craonne saisis par la police dans le courrier des poilus.)

Pendant les quatre années de la Grande Guerre, les Français ont chanté – et beaucoup chanté. Mais l’écrasante majorité des chansons écrites pendant et à propos de cette immense épreuve collective n’ont pas été enregistrées et ont disparu des mémoires.

Nous avons exhumé les partitions de ces chansons, oubliées depuis près d’un siècle dans les bibliothèques et les archives : grands succès des vedettes de l’époque, chants des régiments, hymnes patriotiques ou comptines apprises aux enfants, mais aussi chansons antimilitaristes circulant sous le manteau, manifestations de la plus hystérique haine du Boche ou refrains des troupes coloniales.

Ces chansons ont été enregistrées par les voix du Chœur et de la Maîtrise de Radio France, et forment la matière de ces chroniques qui explorent les pensées, les colères, les rêves, les espoirs et les désespoirs des Français pendant la guerre.

"Adieu la vie, adieu l’amour…"

Aujourd’hui, avec la Chanson de Craonne, évoquons le désespoir des poilus avec la chanson symbolique des mutineries de 1917.

Au commencement (je vous l’ai raconté il y a quelques semaines), une chanson sentimentale dont des poilus anonymes changent le texte pour raconter leur guerre. Bonsoir m’amour donne sa mélodie et sa métrique à La Chanson de Lorette, fin 1914 ou début 1915.

Cette chanson qui a de multiples versions successives, lors des multiples boucheries successives de la guerre, devient Chanson de Craonne après l’attaque du plateau de Craonne, pendant l’effroyable bataille du chemin des Dames, au printemps 1917. Un communiqué de l’état-major dit laconiquement : "les unités françaises semblent fondre sous le feu de l’ennemi".

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

La Chanson de Craonne par le Chœur de Radio-France (1917, enregistrement de 2014)

Bonsoir m’amour par Jean Sablon (1908, enregistrement de 1969)

Chanson de Lorette par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

La Chanson de Craonne par Marc Perrone (1917, enregistrement de 1998)

Extrait des Héros de Craonne, 1917 (lu par Jean-Yves Chilot)

La Chanson de Craonne par Ginette Garcin (1917, enregistrement de 1963)

La Chanson de Craonne par Gérard Pierron (1917, enregistrement de 1993)

La Chanson de Craonne par Mouloudji (1917, enregistrement de 1993)

La Chanson de Craonne par Maxime Le Forestier (1917, enregistrement de 2003)

La Chanson de Craonne par Dominique Grange (1917, enregistrement de 2009)

La Chanson de Craonne par François Guernier (1917, enregistrement de 2014)

La Chanson de Craonne par le Chœur de Radio-France (1917, enregistrement de 2014)

 

Retrouvez en intégralité les chansons des chroniques des semaines précédentes sur le site La Fleur au fusil de RF8, la radio numérique de Radio France.

 

La Fleur au fusil est aussi un livre sur les chansons de la Première Guerre mondiale, qui paraîtra en septembre et que vous pouvez déjà précommander sur le kiosque Radio France.

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

 

(Un des manuscrits de La Chanson de Craonne saisis par la police dans le courrier des poilus.)