L'invité de 8h15, France info

Xavier Bertrand : "Je règle mes factures moi-même"

Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail et député-maire de Saint-Quentin, commente la situation de l'UMP et demande "une nouvelle formation politique". Il se dit aussi "écoeuré" par les calomnies pointant les révélations du JDD sur un week-end de réveillon à Center Parcs payé par l'UMP. Xavier Bertrand nie et montre sa facture.

--'--
--'--

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'ancien ministre du Travail s'est dit mardi matin "écoeuré " sur France Info, "comme tous les militants de l'UMP, par tout ce déballage ". Alors que mardi les grandes lignes d'un audit financier commandé par l'UMP doivent être dévoilées, le député-maire de Saint-Quentin a déclaré : "je pense qu’il faut définitivement tourner la page de toutes ces pratiques du passé, beaucoup d’argent circule en politique, beaucoup, mais sans aucune transparence, sans aucun contrôle ". Pour "cette nouvelle UMP que je souhaite : il faut une nouvelle formation politique ". "Il faudra qu'à l'avenir toutes les dépenses soient vraiment contrôlées, une vraie transparence, et qu’on publie aussi ", a-t-il ajouté.

Xavier Bertrand se dit également "écoeuré " par les calomnies. Interrogé sur les révélations du JDD dimanche dernier, qui indiquait que l'UMP avait payé un week-end de réveillon de Xavier Bertrand à Center Parcs, l'ancien ministre a brandi une facture : "Bien sûr que c'est faux, vous voyez à quoi on est réduit, je viens vous voir avec la facture de Central Parcs que j’ai acquittée moi-même, cette facture du 16 décembvre 2009 ". "Je vous la remets, je paye moi-même mes factures ", a-t-il ajouté. "Je n’ai pas autre chose à faire que de venir ici vous présenter ma facture personnelle ? " ajoute-t-il.

(La facture présentée par Xavier Bertrand dans les studios de France Info © RF)

Nous nous "tirons une balle dans le pied"

 

"L’intérêt général c’est qu’on ait un mouvement politique, l’UMP, qui se reconstruise et fasse son travail d’opposant. Pour l'instant il y en a qu’une qui rigole de tout ça, c’est madame Le Pen qui elle fait un travail d’opposant, alors que c’est la vocation de l’UMP d’être le premier opposant de François Hollande ", a poursuivi Xavier Bertrand. "Et pourtant il y a aurait beaucoup à dire sur le financement du FN ", a-t-il ajouté.

 

"Mais effectivement c’est  nous-mêmes qui nous plaçons dans une situation de nous tirer une balle dans le pied avec ce déballage et ces règlements de compte ", a-t-il dit ,"il faut tourner définitivement ces pages du passé ".

"Avec Hollande, le dialogue social est mort"

 

Interrogé sur la conférence sociale, qu'ont décidé de boycotter la CGT et FO, Xavier Bertrand indique : "La CGT ce n'est  pas une surprise, la CGT est totalement jusqu’au-boutiste, et la CGT et l’intérêt général ça fait deux. En revanche le boycott de FO, syndicat exigeant mais capable de s’engager et de signer, ça signe l’echec de la méthode Hollande "; considère-t-il. "Avec Hollande le dialogue social au niveau national est mort ".

 

"On a un gouvernement qui a réussi à décourager les chefs d’entreprises qui ne voient venir aucune mesure, et faire en sorte que les syndicats en même temps lui tournent le dos, c’est un échec sur toute la ligne ".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)