L'invité de 8h15, France info

Rythmes scolaires : Hamon menace les maires réfractaires

Invité de France Info ce jeudi matin, le ministre de l'Education nationale a assuré jeudi que la réforme des rythmes scolaires allait s'appliquer "partout" à la rentrée prochaine. Et que les maires qui ne l'appliqueraient pas seraient condamnés.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Benoît Hamon invité de France Info © RF/ Gilles Halais)

"Quand vous avez un maire qui comme à Valence dit qu'il n'organisera rien', je demande aux parents d'élèves de lui demander à lui ce qu'il fait de ces cinquante euros? ", a déclaré jeudi matin Benoît Hamon, invité de France info.

Et il a monté le ton : "Si un maire décidait de ne pas ouvrir l'école le mercredi alors qu'il doit y avoir classe c'est aussi absurde qu'un maire qui n'ouvrirait pas une école le dimanche alors que c'est un jour de vote. C'est illégal. Ce n'est pas possible. Et je ne vois pas des maires d'entêter dans une posture comme celle-là. C'est parfaitement illégal et ils seraient condamnés comme tels".

A LIRE AUSSI ►►►  Rythmes scolaires : le coup de poker de certains maires

Mais le ministre de l'Education nationale a plutôt affiché sa confiance : "Le 2 septembre, dans toutes les écoles primaires de France, maternelles comme élémentaires, la réforme des rythmes scolaires s'appliquera". Et il va écrire à tous les parents d'élèves pour leur réexpliquer la réforme.

 

 

(Benoît Hamon invité de France Info © RF/ Gilles Halais)