L'invité de 8h15, France info

Christian Troadec face aux "technocrates" de Paris

Invité de France Info ce jeudi, le maire de Carhaix a conteste aussi bien le redécoupage régional que la nouvelle mouture de l'écotaxe.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Christian Troadec, maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges © MAXPPP)

 Christian Troadec reste un homme en colère. Il rejette le dernier projet de redécoupage régional qui associe les Pays-de-la-Loire à la Bretagne,  une nouvelle région créée "artificiellemen t" qui n'a selon lui "aucun sens ", une "hérésie" , la "volonté de quelques barons socialistes de préserver leurs pré-carré... " 

Idem pour  le péage de transit poids lourds qui va remplacer l'écotaxe, même s'il admet que les Bonnets rouges ont obtenu "en partie satisfaction " : "Il y a une mauvaise lecture du décret"  dit-il, la Bretagne va être concerné, puisque "toutes les routes voient passer plus de 2500 poids lourds par jour. Il va y avoir de mauvaises surprises à la rentrée pour les Bretonnes et les Bretons ". 

Autrement dit les Bonnets rouges ne vont pas de démobiliser, "face à un Etat jacobin, un Etat qui a confisqué le pouvoir" et aux "technocrates de Paris". 

Enfin le maire de Carhaix, où débute aujourd'hui le festival des "Vieilles Charrues," s'est dit confiant dans une ambiance générale de conflit avec les intermittents. Il a assuré que les négociations se passaient "en bonne intelligence".

(Christian Troadec, maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges © MAXPPP)