L'interview politique, France info

Mélenchon s'énerve contre Assassin's Creed : "De la propagande contre le peuple"

Invité de France Info ce vendredi, le fondateur du Parti de gauche a aussi bien commenté les dernières révélations sur la mort de Rémi Fraisse que l'affaire des comptes en Suisse de députés UMP. Plus étonnant, il s'est emporté contre un jeu vidéo.

--'--
--'--

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

  "C'est de la propagande contre le peuple. Le peuple, c'est des barbares, des sauvages sanguinaires. Et celui qui est notre libérateur à un moment de la Révolution Robespierre est présenté comme un monstre. On dénigre pour dénigrer ce qui nous rassemble, nous les Français. C'est une relecture de l'histoire en faveur des perdants et pour discréditer la République une et indivisible ". L'objet de la colère de Jean-Luc Mélenchon : le jeu vidéo "Assassin's Creed" de l'éditeur français Ubisoft qui place les joueurs en pleine Révolution française.

Pour le fondateur du Parti de gauche,  ce jeu "donne une image de la haine de la Révolution, la haine du peuple, la haine de la République qui parcourt les milieux d'extrême droite".   

A LIRE AUSSI ►►► Le jeu vidéo s'offre la Révolution française

"Demain je ferai partie de ceux qui crieront Cazeneuve démission"

Jean-Luc Mélenchon a aussi commenté les comptes en Suisse de trois députés UMP, "les gens qui trichent avec le fisc doivent être réprimés. Il faut un coup de balai" , les dernières révélations sur la mort de Rémi Fraisse, "se révèle d'heure en heure que (Bernard Cazeneuve) a fait preuve d'un cynisme total ", "demain je ferai partie de ceux qui crieront Cazeneuve démission". Et* enfin la non-démission de Jean-Pierre Jouyet.  "C'est la Cour, c'est la faveur du Prince. On les appelles les insubmersibles. C'est le monde de l'entre-soi, du copinage."*

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)