L'interview politique, France info

Gilbert Collard : le FN "est pris au piège d'un travail de propagande"

Gilbert Collard, député Rassemblement Bleu Marine (apparenté FN), explique jeudi sur France Info que le FN va se réunir, le 5 ou le 6 février, "parce que l'on veut réfléchir au processus de diabolisation". "On est pris au piège d'un travail de propagande. Peut-être que changer de nom serait un moyen", ajoute-t-il. Le député juge aussi que "la France a besoin d'ordre, mais un ordre apaisé".

--'--
--'--

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Invité de France Info ce jeudi, Gilbert Collard, député Rassemblement Bleu Marine (apparenté FN), explique que Marine Le Pen va sillonner la France pour "établir un lien direct avec les Français ", quand les autres partis "sillonnent pour siphonner ."  Le Front national va se réunir, le 5 ou le 6 février, "*parce que l'on veut réfléchir au processus de diabolisation, travailler sur le programme économique pour le clarifier."

"On est pris au piège d'un travail de propagande. Peut-être que changer de nom serait un moyen. Si j'étais en décision totale, je m'appellerais le Front national républicain, comme ça leur front républicain ils l'auraient dans le front. C'est une idée très personnelle* ", estime Gilbert Collard.

"Marine Le Pen préfère que je sois en dehors du Front "

Député Rassemblement Bleu Marine (apparenté FN), il assure ne pas avoir adhéré au Front national. "Je n'ai pas pris ma carte [du FN] car Marine Le Pen préfère que je sois en dehors du Fron t." Un choix que Gilbert Collard explique de deux façons : "Ou elle préfère ne pas m'avoir dans les pattes, ce que je ne crois pas, ou, comme elle me le dit, elle préfère que je m'occupe du secrétariat général du rassemblement Bleu Marine pour ramener à moi des gens ayant peur de la diabolisation ne veulent pas porter les couleurs du FN ."

"La France a besoin d'ordre, mais un ordre apaisé "

Gilbert Collard trouve que "c'est le bordel aujourd'hui. On vit dans un grand désordre. La boussole du pays est complétement déboussolée ". Les mots employés par les hommes politiques "sont à côté du sens. Il n'y a pas d'ordre, une insécurité totale, on tarde à réagir sur tous les problèmes." "La France a besoin d'ordre, mais un ordre apaisé. Une France tranquille. Il faut que les gens puissent aller dans la rue sans avoir peur ."

L'euro "est un instrument du grand capital "

Le député du Gard juge que le vrai problème "c'est la souveraineté ". "L'Europe telle qu'elle est construite, avec son petit monstre qui s'appelle l'euro, nous a dépossédés de toute souveraineté monétaire, économique, frontalière, migratoire, juridique ." Gilbert Collard estime qu'il faudrait "s'engager dans une réflexion sur l'euro dans ses conséquences de dérégulation monétaire. C'est un instrument du grand capital, qui a permis aux banques d'installer une domination mondiale ." La sortie de l'euro fait débat au sein du Front national, mais pour Gilbert Collard tout est clair. "La ligne Marine l'a donnée. Elle est pour qu'on sorte de l'euro. A partir du moment où on décide que la position c'est de sortir de l'euro, on défend cette position ."

Gollnisch chez Soral : "idiot, absurde et déplacé "

Gilbert Collard juge "idiot, absurde et déplacé " que l'eurodéputé FN Bruno Gollnisch participe jeudi à Reims à une "conférence privée " organisée par une section régionale du mouvement Egalité et Réconciliation (ER) qui est présidé par l'essayiste d'extrême droite Alain Soral.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)