L'interview politique, France info

Eva Joly : "La culture du secret fiscal en France est antidémocratique"

Invitée de France Info ce mardi, Eva Joly eurodéputée et ancienne juge d'instruction au pôle financier, est revenue sur les Panama papers. Selon elle, "la publicité des noms est ce qu'il y a de mieux pour que les affaires ne soient pas enterrées".

Mis à jour le
publié le

(Eva Joly, eurodéputée, invitée de France Info © Maxppp)

L'eurodéputée écologiste a jugé sur France Info qu'"en France, la culture du secret fiscal est antidémocratique ". "Il n'y a pas de droit au secret et il me semble que la publicité des noms, c'est ce qu'il y a de mieux pour que les affaires ne soient pas enterrées comme elles l'ont toujours été ", a-t-elle estimé, après les révélations de Panama papers." Le fait que l'opinion ne peut pas connaître les transactions que Bercy passe avec les multinationales qui paient extrêmement peu d'impôts, c'est très choquant ", a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, l'ancienne juge d'instruction au pôle financier a considéré que pour lutter contre l'évasion et la fraude fiscales, "il faut constituer de grandes équipes d'enquêteurs, faire un pôle de juges d'instruction très nombreux et se lancer réellement. "

Eva Joly se "réjouit de cette énorme 'leak' (fuite)". S elon elle,  "l'opinion publique va réellement soutenir notre action " contre les paradis fiscaux. Elle a notamment commenté les manifestations à Reykjavik : "Les Islandais ont repris leurs casseroles, ils étaient 20.000 hier devant leur Parlement , a rappelé Eva Joly. C'est insupportable dans ce pays qui a beaucoup souffert de la crise de 2008. Voir leur Premier ministre, leur ministre des Finances et leur ministre de l'Intérieur avoir des comptes ou des sociétés au Panama, c'est insupportable. Je fais confiance aux Islandais pour se débarrasser de ce gouvernement qui les a trahis. "

Pitié et tristesse 

Eva Joly est également revenue sur l'arrivée de ministres écologistes au gouvernement lors du dernier remaniement. "Ils m'inspirent de la pitié et de la tristesse ", a asséné Eva Joly. Selon elle, "ils ont vendu leurs convictions et leur âme pour un plat de lentilles vraiment pas cher ". "Etre alibi d'un gouvernement qui ne fait strictement rien pour l'écologie, ce n'est pas un destin enviable pour des écologistes. "

Interrogée sur une éventuelle candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle de 2017, Eva Joly a fait part, sur France Info, de son soutien à son ancien rival. "La voie écologiste doit être entendue, et Nicolas Hulot serait un très bon candidat, il est très populaire. Il a beaucoup travaillé pour la COP 21.  Mon désir de voir Nicolas Hulot candidat est partagé par beaucoup de Français. "

(Eva Joly, eurodéputée, invitée de France Info © Maxppp)