L'interview politique, France info

Commémorations de la fin de la guerre d'Algérie : "Hollande a choisi une date qui divise" (Péchenard)

Frédéric Péchenard, directeur général du parti Les Républicains, a estimé vendredi sur France Info que le choix du 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie "est fait pour diviser les Français". "Les cicatrices sont à peine refermées. François Hollande les rouvrent", a-t-il ajouté.

--'--
--'--

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

 Frédéric Péchenard, directeur général des Républicains, a dénoncé vendredi sur France Info le choix de la date du 19 mars par François Hollande pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie. "C'est une erreur de raviver ces plaies ", a-t-il réagi. "Nous avons encore des gens qui vivent dans nos pays qui ont vécu ces évènements, qui ont eu des proches morts, qui ont été assassinés. C'est une erreur de raviver ces plaies. Le choix de cette date, c'est pour diviser les Français mais pas pour rassembler. Franchement, un demi-siècle après la guerre d'Algérie. On n'avait pas vraiment pas besoin de ça. Surtout pas en ce moment ", a expliqué Frédéric Péchenard.

"Les cicatrices sont à peine en train de se refermer et le président François Hollande les rouvre. La date du 19 mars est un mouchoir rouge pour un certain nombre de nos compatriotes. Un million de rapatriés, plusieurs centaines de milliers de harkis. Il y a eu des exactions terribles après le 19 mars. C'est une date qui est choisie pour faire plaisir à certains mais qui en fait va profondément diviser la communauté française ", a ajouté le directeur général des Républicains.

Frédéric Péchenard a balayé l'idée que Nicolas Sarkozy pourrait avoir des arrière-pensées électorales : "Ce n'est pas Nicolas Sarkozy qui a décidé de faire la commémoration du 19 mars. C'est François Hollande. C'est François Hollande qui porte la responsabilité de cette difficulté que nous avons aujourd'hui. Il a choisi une date qui divise. Et bien il supportera les conséquence de cette division ."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)