L'interview politique, France info

Cafouillage djihadistes présumés : Le Drian dénonce une décision "malencontreuse" de la Turquie

Invité de France Info ce mercredi, le ministre de la Défense est revenu sur la non-interpellation en France des trois djihadistes présumés interpellés en Turquie. "L'initiative des autorités turques de changer d'avion a été malencontreuse".

--'--
--'--

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Il y a eu manifestement un gros cafouillage. Il est en partie dû aux difficultés et à l'absence d'une très bonne collaboration avec les services turcs. Ce cafouillage montre qu'il faut renforcer les actions avec les autorités turques" a affirmé Jean-Yves Le Drian.  Avant de relativiser : "On arrête tous les jours des individus suspectés. La vigilance est de tous les instants".

 "Je suis convaincu que Bernard Cazeneuve, qui est extrêmement déterminé et extrêmement vigilant, va prendre les mesures nécessaires. Et que les autorités turques - dont  "l'initiative de changer d'avion a été malencontreus e - seront collaborative s" a ajouté le ministre de la Défense. 

Bug de Cheops : son bon fonctionnement, "la moindre des choses"

Mais Jean-Yves Le Drian a aussi été interrogé sur l'autre explication de ce cafouillage, côté français cette fois, le bug du système Cheops. "Il y a eu une panne à Marseille " qui a assuré que le bon fonctionnement de ce système était la "moindre des choses", "ce sera fait".

Le ministre de la Défense n'a pas fait beaucoup de commentaires sur le cas de l'otage français. "Il y a à craindre " alors que l'ultimatum a expiré mardi soir. Il n'en a pas dit plus sur les recherches menées en Algérie : "Sur ce sujet-là, je suis d'une grande discrétion."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)