L'interview politique, France info

Benoît Hamon : "En Île-de-France, il y a eu un transfert de voix du FN vers la droite"

Invité de France Info ce lundi, le colistier de Claude Bartolone défait par Valérie Pécresse (LR) a reproché à la candidate LR en Île-de-France d'avoir fait des œillades à l'extrême droite. Pour lui, elle a été "élue sur son programme par des électeurs du Front national".

00:00-00:00

audio
vidéo

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Invité de France Info lundi, l'ancien ministre PS de l'Education nationale, Benoît Hamon, a commenté la défaite de la liste emmenée par Claude Bartolone en Île-de-France et sur laquelle il figurait. Le porte-voix de l'aile gauche du PS a estimé que Valérie Pécresse, victorieuse, a été "élue sur son programme par des électeurs du FN" .

A LIRE AUSSI  ►►►Régionales : Valérie Pécresse fait basculer l'lle-de-France à droite

Benoît Hamon estime que la droite s'est mobilisée dans ses bastions, dans les bastions de La Manif pour tous.

"Il y a eu incontestablement en Île-de-France, il y a eu un transfert de voix du FN vers la droite. C'est d'ailleurs une des régions qui se singularise au second tour pour ces transferts-là. Ce qui met Valérie Pécresse dans cette situation, d'avoir été élue sur son programme par des électeurs du Front national."

Et le porte-voix de l'aile gauche du PS de citer les propositions de la tête de liste LR sur les lycées, "des caméras dans les établissements et des tests salivaires à l'entrée des lycées".

"Il faut infléchir la politique mise en oeuvre "

Après sa défaite aux régionales, Claude Bartolone doit-il quitter la présidence de l'Assemblée nationale ? Le socialiste remet son mandat en jeu, ainsi qu'il l'avait promis lors de la campagne. Benoît Hamon s'est déclaré "défavorable à une sanction" . "Je ne vois pas le rapport ", a-t-il estimé, "son rôle n'est pas en cause" .

Dans le sillage de Jean-Christophe Cambadélis, qui a fait preuve de "lucidité" selon Benoît Hamon dans ses déclarations dimanche soir, Benoît Hamon a estimé qu'il s'agit de "convaincre sur des politiques concrètes" . "Il faut infléchir la politique mise en oeuvre, avec davantage d'égalité et de solidarité" a résumé le député PS des Yvelines.  

A LIRE AUSSI  ►►►Le PS appelle le gouvernement à "infléchir" sa politique

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)