L'interview politique, France info

Aides à l'industrie du charbon : "Elles vont être supprimées pour Alstom" (Royal)

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé jeudi sur France Info, la suppression imminente des aides accordées au groupe Alstom pour l'export de centrales à charbon.

00:00-00:00

audio
vidéo

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La question des aides accordées par la France à l'industrie du charbon, l'énergie fossile la plus polluante, sera clarifiée ce jeudi, selon la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. "Le Premier ministre" a-t-elle déclaré sur France Info va "confirmer la fin des aides pour le groupe Alstom, à l’Elysée" , à l’occasion du lancement de l'opération "La France s'engage pour le Climat-En avant la COP21".

A LIRE AUSSI ►►►COP21 : à trois mois de la conférence, l'Elysée lance une opération séduction

Un transfert des aides

Le gouvernement va revoir les aides permettant de réduire les coûts à l'export vers les pays en développement des technologies du charbon, dont les centrales alimentées par ce combustible. Selon Ségolène Royal, il est question d'un calendrier "immédiat", trois mois avant la grande conférence sur le climat organisée à Paris.

"Il faut mettre de la cohérence partout. Sur ce point, le président de la République a été très clair. Les aides à Alstom seront supprimées. Le Premier ministre va le confirmer tout à l'heure, lors de la réunion à l'Elysée. Et ce que j'ai proposé à Alstom, c'est que les aides de l'Etat qui étaient données pour le charbon lui soient données pour investir dans les énergies renouvelables."

En milieu de matinée, Manuel Valls a confirmé "le désinvestissement sur les énergies fossiles, avec la nécessité" a-t-il précisé de "préserver les emplois industriels"

"Nous supprimerons immédiatement les crédits exports pour tous les nouveaux projets de centrales à charbon qui ne sont pas dotés d'un dispositif de capture et de stockage de CO2."

Le Premier ministre, Manuel Valls, confirme la suppression des crédits-exports pour les centrales à charbon sans dispositif anti-CO2

00:00-00:00

audio
vidéo

Par ailleurs, interrogée sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et du flou affiché ces derniers jours autour de la date, Ségolène Royal a estimé que "l'engagement sera tenu, les choses seront faites comme elles ont été dites. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)