L'interview éco, France info

Roland Heguy (Umih) : "Les hôtels français ont retrouvé leur activité de 2015"

Roland Héguy, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie, a tiré le bilan touristique des six premiers mois de 2017. Il a demandé plus de "reconnaissance et de légitimité" pour son secteur, qui représente  "deux fois le chiffre d'affaires de l'agriculture".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJean LeymarieRadio France

Mis à jour le
publié le

Roland Heguy est le président de l’UMIH, l\'Union des Métiers et des Industries de l\'Hôtellerie.
Roland Heguy est le président de l’UMIH, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie. (RADIO FRANCE)

Les touristes vont revenir cet été : Roland Héguy, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) s'est dit optimiste mercredi 21 juin, dans l'interview éco. Il en est persuadé : avec "2023 peut-être la Coupe du monde de rugby, 2024 les JO, 2025 l'expo universelle. 

franceinfo : Les touristes reviennent-ils en France ?

Roland HéguySur les six premiers mois de 2017, on a gagné trois points de taux d'occupation. On est sur des chiffres de 2015, plutôt positifs, même si les consommateurs réservent différemment les chambres. 2016 était vraiment l'année terrible en terme d'images, de terrorisme. 

Avant, dès le mois de juin, l'hôtelier avait la possibilité de savoir si la saison allait être bonne ou pas. Maintenant, on est à J-5, J-1 ou le jour même. La météo a un rôle très important.

Roland Héguy, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie

à franceinfo

Quelles sont les destinations, les tendances, pour cet été ?

La France reste un lieu touristique, mais elle ne doit pas s'endormir, parce que les autres pays européens (l'Espagne, la Grèce, l'Italie) mettent le paquet pour recevoir les touristes. On ne doit pas être un pays de transit. Il faut que le touriste soit accueilli, qu'il y reste, qu'il est envie de revenir, et surtout qu'il dépense de l'argent.

La clientèle étrangère revient-elle en France ?

Oui, on la voit surtout à Paris. Les Américains, les Japonais reviennent, surtout dans l'hôtellerie de prestige à Paris. C'est triste à dire : non seulement les touristes s'habituent au risque terroriste, mais les Français aussi et le monde du tourisme également. Notre rôle de professionnel, c'est qu'il faut que le touriste qui vienne en France soit tranquillisé et passe son séjour en toute confiance.

Êtes-vous déçu de ne pas avoir obtenu un secrétariat d'État au tourisme comme vous le demandiez ? 

On était habitué à travailler avec le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Nous, on a besoin d'un homme politique fort, qui puisse porter cette économie. Si on est accompagné par la politique d'Emmanuel Macron, on peut très facilement, dans les cinq ans qui arrivent, gagner un point de PIB. Ça représente 23 milliards de recettes et 250 000 emplois. Ça mérite une attention. Aujourd'hui, le tourisme, c'est pratiquement 8% du PIB français, 2 millions d'emplois, 320 000 entreprises, et 160 milliards de chiffre d'affaires. C'est deux fois le chiffre d'affaires de l'agriculture. Il manque de la reconnaissance, de la légitimité. Et vu la période, il faut s'en servir pour redonner sa légitimité à la France. Et je vous rappelle, 2023 peut-être la Coupe du monde de rugby, 2024 les JO, 2025 l'expo universelle...On peut donner à la France de la visibilité.


Roland Heguy (Umih) : "Les hôtels français ont... par franceinfo

Roland Heguy est le président de l’UMIH, l\'Union des Métiers et des Industries de l\'Hôtellerie.
Roland Heguy est le président de l’UMIH, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie. (RADIO FRANCE)