L'interview éco, France info

Laurent Mercat (Smoove) : "À Paris, les nouveaux Velib’ seront prêts en janvier"

Laurent Mercat, le président de Smoove était l'invité de l'interview éco mercredi. Son entreprise, spécialisée dans les vélos en libre service, équipera le parc parisien à la place de JCDecaux à partir de 2018.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoJean LeymarieRadio France

Mis à jour le
publié le

Laurent Mercat est le président de Smoove.
Laurent Mercat est le président de Smoove. (RADIO FRANCE)

Laurent Mercat, le président fondateur de Smoove, était l'invité de l'interview éco mercredi 10 mai. Son entreprise montpelliéraine a obtenu la gestion des vélos en libre-service Vélib' à Paris.

Il a promis de reprendre "quasiment tous" les salariés du service, soit 300 personnes. Il a également apporté des précisions sur le nouveau service proposé à partir du premier janvier 2018 : des vélos "plus solides", avec un système permettant de "rendre les vélos même dans une station pleine".

franceinfo : Allez-vous arriver à renouveler au premier janvier 2018 les  20 000 vélos et les 1 250 stations Vélib' ?

Laurent Mercat : Il va falloir parce que le syndicat Autolib' et Vélib' métropole qui a choisi Smoove plutôt que JCDecaux, le précédent gestionnaire, a prévu des pénalités en cas de retard. Les nouveaux vélos d'ici janvier 2018. C'est la fin du contrat JCDecaux. La difficulté, c'est que le périmètre change : on passe de la ville de Paris à la métropole parisienne. Pour l'instant 40 à 50 communes sont intéressées. Nous espérons leur contribution, puisqu'il va falloir passer à plus de 1 500 stations avec 25 000 vélos, dont 30% d'électriques.

Vous êtes une PME de 40 salariés. Le marché parisien n'est-il pas trop grand pour vous ?

Nous sommes associés à de grands partenaires, nous représentons en fait un consortium. Smoove gère déjà les systèmes de vélos en libre-service de 25 villes dont 15 à l'étranger comme Moscou, Helsinki ou Vancouver. Paris fera probablement des petits. Nous travaillons actuellement pour obtenir les marchés de Nantes, Luxembourg ou Barcelone.

En quoi votre service sera-t-il différent de celui de JCDecaux depuis le lancement du Vélib' à Paris ?

Malheureusement il y a beaucoup de casse. Nous avons un brevet sur un cadenas intégré dans la fourche. Ça sera plus solide. Nous avons aussi une technologie intégrée dans la potence du vélo qui offre la possibilité d'un vélo connecté. Il sera beaucoup plus difficile d'extraire les vélos des stations. Et puis on pourra rendre les vélos dans une station, même pleine !

Allez les reprendre les 300 salariés de JCDecaux qui travaillent pour le service Vélib' ?

Je comprends leur inquiétude, puisqu'il n'y a pas d'obligation de reprise automatique des salariés. Mais nous sommes intéressés pour reprendre les salariés. Nous allons rencontrer JCDecaux. Nous devrions reprendre quasiment tout le monde puisque normalement, le système Vélib' augmentera et dépassera le périphérique. Quant aux tarifs pour les usagers, c'est de la compétence du syndicat Autolib' Vélib', c'est lui qui décidera. Mais à titre personnel il me semblerait normal qu'une augmentation ait lieu. Je précise qu'il n'y aura aucune rupture de service pour les Parisiens : les abonnements actuels seront maintenus au tarif tel qu'ils ont été signés et nous accueilleront les nouveaux abonnés à partir du premier janvier 2018.

Laurent Mercat est le président de Smoove.
Laurent Mercat est le président de Smoove. (RADIO FRANCE)