L'interview éco, France info

L'interview éco. Objets connectés : "Le phénomène est inéluctable"

Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, entreprise spécialisée dans les objets connectés du quotidien, était l'invité de Jean Leymarie sur franceinfo lundi, à la suite de la fermeture, dimanche, du CES de Las Vegas.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJean LeymarieRadio France

Mis à jour le
publié le

Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, sur franceinfo, le 9 janvier 2017.
Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, sur franceinfo, le 9 janvier 2017. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

Les objets connectés ont encore été les vedettes du Consumer electronics show (CES) de Las Vegas qui s'est tenu du 5 au 8 janvier. Le salon américain est le rendez-vous des nouvelles technologies. Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, inventeur de petits objets connectés pour la vie quotidienne, est un habitué de cet évènement. L'un des pionniers de l'Internet en France fréquente le salon depuis 10 ans. Pour lui, "nous assistons aujourd'hui au même phénomène que celui qui s'est produit au début du XXe siècle quand tous les objets sont devenus électriques", a-t-il expliqué lundi 9 janvier sur franceinfo.

franceinfo : Est-ce que vous trouvez ce CES utile ?

Rafi Haladjian : Je pense que le CES reste un endroit utile, mais, cela dépend de la taille de votre entreprise. Si vous êtes une jeune entreprise française, le CES est un voyage obligatoire. Cela va vous permettre de vous faire connaître du reste du monde. Le CES va vous faire prendre conscience du reste du monde. Vous allez voir ce que font les autres. C'est important lorsqu'il s'agit de faire des objets compétitifs à l'échelle mondiale.

Concrètement, vous y faites quoi à Las Vegas ?

Nous, on y va surtout pour annoncer de nouveaux produits et trouver de nouveaux marchés. Mais de plus en plus, nous avons décidé de ne plus avoir de stand. Avec la taille que SEN.SE a aujourd'hui, vous passez 95% du temps à expliquer votre produit à des gens qui ne vous intéressent pas. Il faut savoir qu'un stand au CES coûte au bas mot 200 000 euros pour les trois à cinq jours que vous allez y passer. Le retour sur investissement n'est donc pas toujours évident.

Des dizaines d'objets connectés ont encore été présentés cette année. Mais là-dedans, qu'est-ce qui va vraiment nous servir ?

Je pense que le phénomène est inéluctable. Il va y avoir une transformation de tous les objets du quotidien. Toutes les industries vont s'y mettre. Nous assistons aujourd'hui au même phénomène que celui qui s'est produit au début du XXe siècle quand tous les objets sont devenus électriques. L'utilité n'est pas évidente dans tous les cas de figure. Il y aura aussi des choses absurdes, débiles, mais elles finiront par disparaître.

Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, sur franceinfo, le 9 janvier 2017.
Rafi Haladjian, fondateur de SEN.SE, sur franceinfo, le 9 janvier 2017. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)