L'interview éco, France info

L'interview éco. La hausse des prix de l'immobilier est légère selon Bernard Cadeau, président du réseau Orpi

Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, a affirmé, jeudi sur franceinfo, que la hausse des prix de l'immobilier est légère mais que le mouvement devrait continuer en 2017.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoJean LeymarieRadio France

Mis à jour le
publié le

Bernard Cadeau, président du réseau immobillier Orpi, sur franceinfo le 5 janvier 2017.
Bernard Cadeau, président du réseau immobillier Orpi, sur franceinfo le 5 janvier 2017. (RADIOFRANCE/ CAPTURE D'ECRAN)

Les prix des logements ont augmenté en 2016 et le mouvement continue en 2017 selon le président du réseau immobilier Orpi, Bernard Cadeau, invité de franceinfo jeudi 5 janvier. "Les prix ont augmenté d'1,5 % pour les appartements dans le réseau Orpi en 2016", a-t-il annoncé.

franceinfo : Peut-on parler d'une accélération de la hausse des prix des logements ?

Bernard Cadeau : On ne peut pas parler d'accélération, mais le mouvement est installé. Nous sortons de deux années d'activité très forte, avec beaucoup de demandes, parce que les prix étaient raisonnables et parce que les taux ont baissé. En début d'année 2016, on avait un taux moyen à 2,3 % et au début 2017 on est à 1,3 %. Ce très bon marché a occulté une autre réalité, beaucoup plus ancienne : il y a toujours un déséquilibre entre l'offre et la demande. Donc, dès que le marché repart, il y a forcément une tension sur les prix.

Est-ce que les vendeurs demandent des prix justes aujourd'hui ?

Jusqu'à présent, nous constations un écart assez faible entre le prix de mise en vente et le prix réel de vente, autour de 4,5 % d'écart, donc 4 500 euros d'écart sur un bien à 100 000 euros, ce qui n'est pas énorme. Tout l'enjeu de 2017 va être de dire aux vendeurs : "Soyez raisonnables. Ce n'est pas parce que le marché a été très bon en 2016 que du jour au lendemain vous pouvez augmenter les prix".

Ceux qui achètent un logement pour la première fois ont souvent eu du mal à le faire ces dernières années. Est-ce plus facile aujourd'hui ?

On les voit revenir. Pas de manière suffisamment massive. Ils viennent beaucoup pour l'acquisition du neuf. Le prêt à taux zéro, qui est un des moteurs de l'achat pour les primo-accédants, est beaucoup plus avantageux lorsque l'on achète du neuf que lorsqu'on achète de l'existant. Néanmoins les primo-accédants reviennent, parce que le besoin de logement ne se dément pas.

Bernard Cadeau, président du réseau immobillier Orpi, sur franceinfo le 5 janvier 2017.
Bernard Cadeau, président du réseau immobillier Orpi, sur franceinfo le 5 janvier 2017. (RADIOFRANCE/ CAPTURE D'ECRAN)