L'interview éco, France info

Guillaume Deglise (Vinexpo) : "Le plus grand atout des vins français, c’est leur diversité"

Le directeur général de Vinexpo Guillaume Deglise était l'invité de "L'interview éco", jeudi sur franceinfo, pour évoquer la 19e édition du plus grand salon viticole du monde, qui débute dimanche à Bordeaux.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoJean LeymarieRadio France

Mis à jour le
publié le

Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, le 15 juin 2017.
Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, le 15 juin 2017. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Première en valeur et deuxième en volume sur le marché mondial du vin, la France possède aujourd'hui une place de leader. "Il faut toujours maintenir la qualité du vin et les Français doivent considérer de se battre sur la valeur, toujours", a affirmé, jeudi 15 juin, Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, sur franceinfo. Vinexpo est le plus grand salon viticole du monde. Sa 19ème édition se tiendra du 18 au 21 juin au Parc des Expositions de Bordeaux. 45 000 professionnels du vin y sont attendus, dont environ 40 à 50% de visiteurs étrangers.

franceinfo : Qu'est-ce que signifie faire un bon vin français ?

Guillaume Deglise : C'est maintenir la qualité. C'est montrer tout l'héritage, tout le patrimoine de ces vins français, tous les terroirs, toutes les méthodes de vinification qui sont uniques en France. On ne fait pas de bon vin sans bien travailler la vigne. Il faut toujours maintenir la qualité du vin. La France a de loin le leadership de la valeur. Elle est deuxième en volume derrière l'Italie, mais elle est première en valeur. Et surtout, elle a une position de leadership sur la plupart des marchés même si ce leadership, encore une fois en volume, est contesté désormais sur plusieurs marchés, le Japon notamment ou les Etats-Unis.

Les vins français sont souvent réputés comme chers à l'étranger. Peut-on également trouver des bouteilles pour un bon rapport qualité-prix ?

En France, nous produisons aussi beaucoup de vins de très bon rapport qualité-prix. C'est vrai que beaucoup prétendent que les vins français sont chers par rapport à nos voisins. Parler des vins réputés, c'est une bonne chose, parce que c'est la locomotive de nos régions. Mais derrière tout ça, la France produit aussi des vins d'excellente qualité, et surtout de bon rapport qualité-prix. Je crois que Bordeaux est certainement le vignoble qui a le meilleur rapport qualité-prix, même si beaucoup ont l'image des vins de Bordeaux comme étant des vins très chers. En fait les vins dits "chers" répondent aux lois de l'offre et de la demande. Ce sont les crus classés, mais ce n'est que 3% de la production à Bordeaux.

Quels sont les handicaps des vins français sur les marchés internationaux ? Et surtout, quel est leur principal atout ?

Leur diversité. Quand vous comparez l'offre française et l'offre californienne, par exemple, ou même une offre espagnole, vous vous rendez compte d'une vraie typicité dans l'offre française. C'est ce qui fait la force de notre région. La typicité de l'offre et aussi sa structure, avec le fait d'avoir à la fois des grands groupes et des maisons de taille moyenne, des maisons familiales, des petits vignerons, fait une offre qui, parfois, est un peu morcelée. C'est ce qui fait l'intérêt de notre vignoble. Peut-être que le handicap est d'avoir été autant précurseurs sur les marchés internationaux. Aujourd'hui, nous avons une offre qui est internationale, avec d'autres pays qui se battent peut-être contre la France. Alors bien sûr, l'Italie, l'Espagne qui sont nos voisins, et qui produisent aussi des quantités importantes. Mais surtout le Chili, l'Argentine, l'Australie, qui parfois luttent avec la France de façon inégale. Sur des marchés comme la Chine ou le Japon par exemple, l'Australie et le Chili ont négocié des accords de libre-échange qui sont très différents de ceux que nous avons dans l'Union Européenne. Ils sont donc mieux placés en prix.

Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, le 15 juin 2017.
Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, le 15 juin 2017. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)