L'interview J-1, France info

François Hollande : "Je ne vais sûrement pas utiliser une fondation à des fins politiques"

L'ancien président de la République François Hollande prend la direction mardi soir de la fondation La France s'engage. Dans une interview exclusive à franceinfo, il explique que cette fondation n'est pas un moyen de survie politique pour lui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Yaël GooszRadio France

Mis à jour le
publié le

L\'ancien président de la République François Hollande veut \"contribuer à faire réussir son pays\" en présidant la fondation La France s\'engage.
L'ancien président de la République François Hollande veut "contribuer à faire réussir son pays" en présidant la fondation La France s'engage. (FRANCEINFO)

François Hollande prend mardi 5 septembre les rênes de sa fondation La France s'engage. Dans une interview exclusive sur franceinfo, l'ancien chef de l'État a expliqué qu'il entendait "contribuer à faire réussir [s]on pays". "L'engagement a toujours été au cœur de ma vie, ma vie publique", explique François Hollande. Il se défend cependant de vouloir utiliser la fondation à des fins politiques. 

Une fondation détachée de toute influence politique

Pour l'ancien président de la République, hors de question de faire de La France s'engage un porte-voix de ses propres opinions. "La fondation n'a pas de portée politique au sens où je voudrais utiliser une fondation pour faire de la politique", assure François Hollande. Pour lui, cela serait contraire à l'esprit de la politique. "Il y a des partis, il y a des initiatives que l'on peut prendre, des déclarations que l'on peut faire, [...] et puis il y a une fondation qui, elle, doit être au service du plus grand nombre quelles que soient les sensibilités."

L'ancien chef de l'État se conçoit plutôt comme un porteur de projets et d'initiatives. "Je dois aider, je dois accompagner, je dois soutenir toutes les initiatives d'où quelles viennent, de quelques territoires et sûrement pas utiliser une fondation à des fins politiques", explique-t-il. Il tient à faire la distinction entre l'influence qu'il mettra au profit de la fondation et ses opinions d'ancien chef de l'État. "Je compte utiliser mon influence, mon autorité, mes réseaux, pour que toutes les initiatives, autant que ce sera possible, puissent être soutenues. Le reste appartient au débat public et pour l’instant je n’y suis pas." 

Bilan du quinquennat : "Ne soyez pas pressés"

La fondation de François Hollande se structure. Elle compte "quatre à cinq collaborateurs" et en comptera "huit à terme". Aura-t-elle recours à des contrats aidés ? "Non, a répondu l’ancien chef de l’État, je suis très attaché aux emplois aidés, comme vous le savez, mais là il s’agit d’emplois pérennes, durables." 

Interrogé sur le bilan de son quinquennat, François Hollande temporise. "J’aurai à revenir là-dessus, ne soyez pas pressé. Chaque chose doit se faire en son temps et lorsqu’il s’agira de regarder ce qui a été fait, ne vous inquiétez pas, vous me trouverez comme interlocuteur. Un livre viendra, il ne doit pas être précipité. Ce qui doit être fait, c’est surtout de tirer les leçons de ce qui a été réalisé pendant cinq ans."

L\'ancien président de la République François Hollande veut \"contribuer à faire réussir son pays\" en présidant la fondation La France s\'engage.
L'ancien président de la République François Hollande veut "contribuer à faire réussir son pays" en présidant la fondation La France s'engage. (FRANCEINFO)