L'auto, France info

L’Auto et la Moto. A l'heure du Moto Tour en France, qu'en est-il de la passion des motards ?

La passion pour la moto existe-telle toujours alors que les compétitions sur route sont de plus en plus difficiles à organiser ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Serge MartinfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le rallye routier, un type d\'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés.
Le rallye routier, un type d'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés. (Serge MARTIN)

Avec la très forte progression du scooter en France, et donc du changement progressif de mentalité des possesseurs de deux roues, la passion pour la moto existe-t-elle toujours ? Le départ ce week-end du Moto Tour nous donne l’occasion de faire le point.

Le rallye routier, un type d\'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés.
Le rallye routier, un type d'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés. (Serge MARTIN)

Coup d'envoi du Moto Tour : 3 000 km de Limoges à Toulon

C’est ce week-end qu’est donné dans le Limousin le coup d’envoi de la 14e édition du Moto Tour (anciennement Tour de France à Moto). Ce plus grand rallye routier au monde, long de 3 000 km, va mener les 150 concurrents, femmes et hommes, de Limoges à Toulon, en passant par Evaux-les-Bains dans la Creuse et Issoire dans le Puy-de-Dôme. Une épreuve, parmi les anciennes en France, qui comprend de la navigation, des épreuves de vitesse sur routes fermées et sur circuit, sans oublier des parcours de régularité.

Des spectateurs qui n\'hésitent à se rendre sur le parcours, en forêt, des heures à l\'avance.
Des spectateurs qui n'hésitent à se rendre sur le parcours, en forêt, des heures à l'avance. (Serge MARTIN)

Une année de préparation pour une épreuve d’une semaine

Une compétition motocycliste qui continue de rassembler chaque année entre 150 et 200 concurrents, des hommes bien sûr, mais aussi des femmes. Ainsi cette année, pas moins de 19 concurrentes s’affichent au départ au guidon de leur monture.

Cette manifestation annuelle qui dure pas moins d’une semaine reste le rendez-vous d’une passion, dans le cadre d’une manifestation 100% moto pensée exclusivement pour le plaisir des motards, mais aussi pour celui des spectateurs. Une compétition qui se prépare durant une année entière et qui, bien que réunissant un plateau et un public toujours aussi nombreux que passionné, est appelée à disparaître, du moins dans sa forme actuelle.

Marc Fontan et Eric de Seynes (sur la moto), les deux hommes  qui ont relancé le Moto Tour en 2003.
Marc Fontan et Eric de Seynes (sur la moto), les deux hommes  qui ont relancé le Moto Tour en 2003. (Yamaha France)

Des épreuves sur route de plus en plus difficiles à organiser 

Cette épreuve relancée en 2003, après quelques années d’interruption, par le champion du monde d’endurance, Marc Fontan, et l’actuel patron de Yamaha Europe, Eric de Seynes, devient en effet de plus en plus difficile à organiser face à des conditions de sécurité toujours plus renforcées.


Aux tracasseries administratives de plus en plus pesantes s’ajoutent désormais des conditions de sécurité de plus en plus difficiles à assurer, d’autant, comme le rappelle Marc Fontan, que "cette épreuve draine un public toujours aussi nombreux, et que compte tenu du contexte mondial, avec ses risques de terrorisme, les dispositifs à mettre en place sont de plus en plus sophistiqués et de plus en plus chers".
La sécurité désormais exigée, concernant cette fois-ci les conditions de courses, n’aide pas non plus à monter un dossier de plus en plus complexe. L’exigence des préfectures et les difficultés à obtenir les autorisations municipales de passage de l’épreuve n’arrangent en rien le travail des organisateurs.

De jour comme de nuit le parc assistance des concurrents est ouvert au public.
De jour comme de nuit le parc assistance des concurrents est ouvert au public. (Serge MARTIN)

Et la notion de passion dans tout cela, va-t-elle disparaître ?

Est-ce à dire que l’on va vers la suppression de ce genre d’épreuve et que du coup la notion de "passion" liée à ce monde de la moto va disparaître ? Eric de Seynes, aujourd’hui patron de Yamaha Europe, après avoir été le dirigeant de Yamaha France, et en même temps l’homme qui a permis à ce grand rallye routier de renaître en 2003, ne le pense pas. Pour lui, la notion de passion reste intimement partie prenante de la pratique de la moto, même si le développement de l’aspect "utilitaire" largement  lié à l’envol du scooter a quelque peu perturbé le monde du deux-roues.

Des passionnés au guidon de leur motos, des passionnés parmi le public toujours présent.
Des passionnés au guidon de leur motos, des passionnés parmi le public toujours présent. (Serge MARTIN)

Vers de nouvelles épreuves sur route tant que cela reste possible

Autant dire que ces passionnés de la moto vont tout faire pour que ce genre d’épreuve sur routes perdure, en marge des compétitions sur circuit. Certes la conception de ce Moto Tour va immanquablement changer, plus court certainement, plus rassemblé autour d’une ville accueillante, mais toujours avec la même flamme, la même envie des motards "purs et durs" d’y participer et du public de venir y assister.

Il faut dire que ce genre d’épreuve est l’une des dernières à être entièrement gratuite, que ce soit sur le passage des spéciales ou bien sur circuit. Elle est aussi l’une des rares permettant à ce public de passionnés de côtoyer les pilotes sans barrière et sans laissez-passer. 

Le rallye routier, un type d\'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés.
Le rallye routier, un type d'épreuve motocycliste qui draine son lots de passionnés. (Serge MARTIN)