Écrans : quels dangers pour les adolescents en cas de surexposition ?

Pendant les vacances, les écrans d'ordinateur sont pris d'assaut par les plus jeunes. Jeux vidéos, réseaux sociaux, il est parfois difficile pour eux et pour les parents de maîtriser le temps passé derrière les écrans. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une bataille pour arrêter les écrans. Chez les Fortier comme dans la plupart des familles, c'est une scène presque ordinaire depuis que les jeux vidéos sont devenus l'un des premiers loisirs à l'échelle de la planète. La jeune génération passe toujours plus de temps immergé dans ce monde virtuel et ce n'est visiblement pas sans conséquence. "J'ai l'impression que plus il passe du temps à l'écran, plus il est nerveux", confie une mère de famille. "C'est une surcharge d'adrénaline le soir parce qu'elles ne réussissent pas leur jeu, donc une frustration", explique une autre maman.

Colère, agressivité, violence

Les jeunes sont-ils devenus accros ? Les parents ont-ils raison de s'inquiéter ? Les jeux vidéos seraient l'une des premières sources de conflits en famille. 45 minutes d'écran le mercredi et le week-end, cette mère de famille a mis des règles précises mais cela ne suffit pas. Absorbés par leurs jeux, les trois frères n'entendent plus les consignes. Comme prévu, après 45 minutes ce n'est pas le bon moment et c'est la bataille pour arrêt les tablettes. Les jeux sur écrans activent chez les plus jeunes un système de récompenses dans le cerveau qui libère un puissant stimulant naturel : la dopamine. Les jeunes natifs du numérique vont la rechercher en permanence quitte à perdre le contrôle. Colère, agressivité, violence, le risque de tomber dans une pathologie est bien réel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manettes de jeux vidéo, le 27 avril 2016.
Manettes de jeux vidéo, le 27 avril 2016. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)