Jardin, France info

Jardin. Doit-on changer la terre des jardinières tous les ans ?

C'est l'été dans quelques jours. Notre maître jardinier, Claude Bureaux, nous explique aujourd'hui comment bien changer la terre de nos jardinières, sur nos balcons ou terrasses.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Claude BureauxfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(SERGE VUILLERMOZ / EYEEM / EYEEM)

Océane à Paris XIVe me demande si elle doit changer la terre de ses jardinières chaque année. 

Océane, si vos jardinières sont garnies de plantes annuelles ou bisannuelles, je vous conseille si possible de changer la terre tous les ans. Pour celles garnies en plantes vivaces, parfois seul un surfaçage suffit !

Le renouvellement du substrat doit se faire en fin d'hiver ou au printemps

Pour les grands contenants, on peut envisager d'améliorer la terre par moitié seulement tous les ans. Si vous ne pouvez pas améliorer régulièrement le substrat, sachez que toutes les plantes n’épuisent pas le sol de la même manière. Une diversité des végétaux et l'alternance de plantes de familles différentes peuvent vous éviter de changer la terre trop souvent.

Une plantation annuelle systématique de plantes telles que les pélargoniums, géraniums, lierre ou des jardins, de pétunias, de sauges ou de verveines en monoculture, exige un renouvellement du compost plus fréquent.

Pratiquez une sorte de rotation des cultures

Dans le commerce, de nombreux terreaux universels sont proposés. Je vous recommande cependant de les enrichir avec du fumier déshydraté, de la corne broyée torréfiée ou avec des cendres végétales, riches en potasse. Mais un bon compost familial bien mûr, et criblé, peut faire l'affaire. Conservez toujours un bon drainage de la jardinière à l'aide d'un lit de graviers ou de pouzzolane.

En été, veillez à ce que la terre ne se dessèche pas

Conservez le substrat frais par des arrosages réguliers le soir ou par l'installation d'un goutte-à-goutte. Évitez l'excès d'humidité favorable au développement des pourritures. L'excès d'arrosage peut être favorable au lessivage des nutriments et oligo-éléments. N'utilisez pas en extérieur des bacs à réserve d'eau.

Pour les plantes à floraison abondante et remontante, je vous conseille, en saison, des apports d'engrais à l'aide de bâtonnets fertilisants dont les éléments nutritifs sont libérés et absorbés progressivement.

 Petits jardins actuels, un ouvrage de Noel Kingsbury

Vient de paraître aux éditions Ulmer un excellent ouvrage qui vous aidera, j'en suis sûr, à concevoir et à entretenir un petit jardin sans se lancer dans des aménagements trop difficiles à réaliser.

Petits jardins actuels du célèbre paysagiste Noel Kingsbury.
25 euros dans toutes les librairies.

 

(SERGE VUILLERMOZ / EYEEM / EYEEM)