Feuilleton : le réveil de Chambord (4/5)

Le 13 Heures nous emmène au château de Chambord. Les jardins avaient disparu à la Révolution et des travaux sont réalisés pour les faire renaître. Les premiers visiteurs applaudissent les jardiniers.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cela fait sept mois que les travaux ont commencé dans le parc du château de Chambord, pour faire renaître les jardins. Les premières plantes pointent timidement avec l'arrivée du printemps. Dans les bordures, vivaces et rosiers apparaissent. Tout a été étudié, l'arrosage est pilotable depuis un smartphone. L'arrosage automatique a été enterré pour être discret.

Un jardin financé par un mécène américain

L'arrosage sophistiqué a coûté 300 000 euros et le jardin tout entier 3,5 millions d'euros. Même si Chambord est un bien national, il n'en coûte rien à l'État. La facture est prise en charge par un riche mécène américain. C'est dans le Cosson, ce canal creusé sous Louis XIV, que sont puisées les 5 000 tonnes d'eau nécessaires chaque année à un parc de cette taille. Les jardiniers et les pépiniéristes peaufinent le parc bientôt terminé. Des pommiers et des poiriers vont être ajoutés pour achever ce bel ouvrage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le château de Chambord, dans le département du Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.
Le château de Chambord, dans le département du Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire. (SYLVESTER GRANT / HEMIS.FR)