Info sciences, France info

Le ventre : notre deuxième cerveau

S'il réagit aux antidépresseurs, il peut aider à prévenir la maladie de Parkinson... Depuis quelques années, la recherche accumule les indices qui font de cet organe rien de moins qu'un deuxième cerveau. Avec Michel Neunlist, directeur de l'unité 913 de l'INSERM.

Radio France

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Il possède autant de neurones que la moelle épinière et pourtant, il ne loge pas sous notre crâ^ne, mais dans notre ventre ! Lui, c'est le "système nerveux entérique" ou SNE, un réseau dense de neurones étroitement connectés entre eux, qui enveloppe tout l'intestin. Ce système est si indispensable à la survie et autonome dans son fonctionnement, qu'il a été baptisé le "deuxième cerveau" par Michael Gershon, professeur au Département d'anatomie et biologie cellulaire de l'Université Columbia, à New-York."  Sciences et Avenir du mois de Juin 2012.

"Les neurones intestinaux sont issus de la même plaque neurale embryonnaire que les neurones cérébraux qui forment le tube neural et la tête. Mais eux colonisent le tube digestif du haut vers le bas, jusqu'à sept semaines de grossesse. Ils se connectent ensuite pour former les réseaux, sans autre structure, tout comme l'encéphale" Michel Neunlist , directeur de l'unité 913 de l'INSERM.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)