Info Médias, France info

Oliver Stone : "Vladimir Poutine nous a permis de réaliser le portrait d'un homme que l'on ne connaît pas"

France 3 diffuse lundi 26 juin les deux premiers épisodes du documentaire "Conversations avec Poutine", dans lequel le cinéaste Oliver Stone interviewe longuement le dirigeant russe.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoCéline AsselotRadio France

Mis à jour le
publié le

\"Conversation avec monsieur Poutine\", d\'Oliver Stone.
"Conversation avec monsieur Poutine", d'Oliver Stone. (FRANCE 3 / SHOWTIME DOCUMENTARY FILMS)

France 3 diffuse lundi 26 juin un documentaire qui a déjà fait beaucoup de bruit :  "Conversation avec Poutine", signé Oliver Stone. Sur le papier, le projet avait tout pour séduire : un cinéaste multi-oscarisé, passionné par l'histoire contemporaine, reconnu pour ses portraits non-autorisés de dirigeants, de Richard Nixon à George Bush. Oliver Stone a obtenu un accès privilégié à Vladimir Poutine : douze rencontres entre 2015 et 2017.

Au cours de ces entretiens, 20 heures au total, le cinéaste interroge le président russe sur l'exercice du pouvoir, la situation en Crimée, les relations avec les Etats-Unis ou encore l'espionnage russe... rarement une caméra occidentale aura eu un tel accès à l'homme fort de Moscou. Sur le papier, c'était donc un projet séduisant. A l'écran, ça donne un documentaire un peu déroutant où le cinéaste ne semble pas vraiment décidé à contredire son interlocuteur, ou à le mettre en difficulté.

"Cela me paraissait important d'entendre le point de vue de M. Poutine"

Les questions posées par Oliver Stone apparaissent pleines d'empathie, avec une contradiction quasiment absente et des images plutôt flatteuses de Vladimir Poutine. Le documentaire vire parfois l'hagiographie, ce qui a provoqué beaucoup de critiques aux Etats-Unis, et beaucoup de compliments en Russie où le documentaire a été diffusé du 19 au 22 juin par la chaîne de télévision Pervy Kanal. Oliver Stone assume en tout cas complètement sa démarche. Ce qu'il voulait, nous a-t-il expliqué, c'est montrer une autre image de Vladimir Poutine... malmené selon lui dans les médias, notamment américains.

FRANCEINFO

"M. Poutine fait partie des hommes les plus intéressants, les plus puissants, les plus énigmatiques au monde, confie Oliver Stone à franceinfo. On le connaît très mal en Occident, on ne voit que les aspects négatifs du personnage. Comme vous le savez j'ai énormément travaillé sur l'histoire américaine, et la manière dont le pays a su se créer des ennemis, déclencher des guerres qui n'étaient pas nécessaires. C'est une question qui me préoccupe beaucoup. Cela me paraissait important d'entendre le point de vue de M. Poutine, sa version de l'histoire, que l'on n'entend jamais aux Etats-Unis. Il y a toujours deux versions de la même histoire, et on a tendance à l'oublier."

"Il nous accordait deux heures par-ci, par là"

Oliver Stone a confié les conditions dans lesquelles il a décroché cette série d'entretiens avec Vladimir Poutine. "Cette opportunité extraordinaire est arrivée quand je suis allé faire mon film sur Edward Snowden. Il vit à Mouscou, pas par choix mais parce qu"il a bénéficié de l'asile politique là-bas. J'ai réussi à organiser une rencontre avec M. Poutine, on a parlé une demi-heure et il m'a donné la version russe de l'affaire Snowden. C'était très intéressant, il m'a donné plein de détails et c'était fascinant pour moi. Je ne suis pas un expert, je ne suis pas un journaliste, mais ça m'intéressait de savoir comment il était devenu président, et pourquoi les relations avec les Etats-Unis en sont arrivées là où elles en sont. Et voilà, on a eu au total vingt heures d'entretiens dont j'ai gardé quatre heures. Les interviews se sont passées de manière très spontanée, aucune condition n'a été imposée. Je suis allé le voir quatre fois entre 2015 et 2017, on l'a filmé dans différents endroits en fonction de son emploi du temps, qui est très chargé. Il travaille énormément, plus de douze heures par jour, et quand il avait un creux, il nous accordait deux heures par-ci, par là. Il nous a permis de réaliser le portrait d'un homme que l'on ne connaît pas. Moi, je ne le connaissais pas, en tout cas, et j'ai beaucoup appris."

Ce documentaire vaut le coup d'œil, parce que c'est souvent passionnant d'avoir le point de vue direct de Vladimir Poutine sur un certain nombre de sujets, tout en sachant que c'est un documentaire sans distance, et on peut parfois ressentir un vrai sentiment de gêne devant ces quatre heures à la gloire du dirigeant russe.

>> "Conversation avec monsieur Poutine" est diffusé en 4 épisodes sur France 3, le 26, 28 et 29 juin.

\"Conversation avec monsieur Poutine\", d\'Oliver Stone.
"Conversation avec monsieur Poutine", d'Oliver Stone. (FRANCE 3 / SHOWTIME DOCUMENTARY FILMS)