Info Médias, France info

Info Médias. Olivier Royant : "L'enquête de terrain de 'Paris Match' se fonde sur des images d'archives et de surveillance"

"Paris Match" publie jeudi 13 juillet des images de l'attentat de Nice de 2016, ce qui choque des victimes et leurs proches. Le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire justifie la diffusion par l'intérêt d'"une enquête de terrain".  

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoCéline AsselotRadio France

Mis à jour le
publié le

Double page de \"Paris Match\" du 13 juillet 2017 (montage).
Double page de "Paris Match" du 13 juillet 2017 (montage). (PARIS MATCH)

L'actualité des médias est marquée jeudi 13 juillet par une polémique liée à la publication par Paris Match d'images de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016. À la veille de l'hommage national aux 86 personnes tuées sur la promenade des Anglais et aux nombreux blessés, les réactions des victimes et de leurs proches sont vives. Des kiosquiers niçois ont aussi protesté contre la diffusion. 

Christian Estrosi, le maire de Nice, a déclaré avoir écrit au ministre de la Justice pour faire cesser la parution de l'hebdomadaire. Les suites de cette polémique ont été rapidement portées en justice. Le parquet de Paris a demandé au tribunal de grande instance le retrait de la vente du numéro de Paris Match de ce jeudi, sous astreinte de 50 000 euros par jour, et du site internet, sous astreinte de 50 000 euros par heure, ainsi que la publication d'un communiqué en une du prochain numéro. 

Le directeur de la publication de Paris Match, Olivier Royant, invité de franceinfo jeudi a justifié la parution : "Il s'agit d'une longue enquête que nous avons menée (...) La question du terrorisme dans 'Paris Match' a été traitée de façon extrêmement sérieuse depuis 30 ans".

Selon Olivier Royant, les photos sont accompagnées de plusieurs reportages pour relater, dit-il, comment les victimes ont surmonté l'épreuve et comment des personnes vivent toujours dans l'angoisse. "C'est une enquête de terrain qui se fonde sur des images d'archives et des images de surveillance."

Double page de \"Paris Match\" du 13 juillet 2017 (montage).
Double page de "Paris Match" du 13 juillet 2017 (montage). (PARIS MATCH)