Info médias, France info

Info Médias. "Claire Chazal et Sophie Marceau restent des valeurs sûres" explique la rédactrice en chef de Voici

La magazine Voici fête ses 30 ans dans le numéro qui sort vendredi 16 juin. Un magazine people qui essaie d'avoir des scoops dans chaque numéro.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoCéline AsselotRadio France

Mis à jour le
publié le

Marion Alombert, rédactrice en chef du journal Voici.
Marion Alombert, rédactrice en chef du journal Voici. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Voici fête son 30ème anniversaire avec un numéro spécial,  "30 ans de scoops ", qui sera en vente dans les kiosques, vendredi 16 juin. Le scoop sur la vie privée des gens célèbres, c'est le fond de commerce du magazine people, depuis sa création et encore en 2017. "On parle toujours de coups de foudre, de naissances, de ruptures, de divorces, après ce qui a changé ce sont les people, explique Marion Alombert, la rédactrice en chef de Voici. On parlait beaucoup de Johnny, de Stéphanie de Monaco et de la famille de Monaco en général à l'époque."

"Maintenant, on est beaucoup plus sur Laetitia Casta, sur Vanessa Paradis, sur des people un petit peu plus jeunes et un petit peu plus dans l'actu mais il y en a qui ont transcendé ces 30 ans comme Claire Chazal sur Sophie Marceau" ajoute Marion Alombert.  En 30 ans, la famille Grimaldi  a trusté 152 une du magazine. 

Les scoops ont toujours un impact positif sur les ventes. 

Avec un bon scoop, on voit les ventes augmenter d'environ 20 000 exemplaires cette semaine-là

Marion Alembert

Info médias - l'invité

Et les actualités qui dopent le plus les ventes de Voici, "c'est un coup de foudre un peu inattendu avec deux people connus" précise Marion Alembert. Et la rédactrice en chef de Voici cite l'exemple du couple Sophie Marceau-Cyril Lignac. "Sophie Marceau avec quelqu'un de moins connu marcherait beaucoup moins" conclut Marion Alembert.

Marion Alombert, rédactrice en chef du journal Voici.
Marion Alombert, rédactrice en chef du journal Voici. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)