Info culture, France info

Le labyrinthe de Camille Laurens

Parmi les 308 romans français de cette rentrée d'hiver, Camille Laurens publie chez Gallimard "Celle que vous croyez". On y retrouve son thème favori, le rapport entre fiction et réel, mais à l'heure d'internet et des réseaux sociaux.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Camille Laurens, au Mans le 17 novemvre 2012 © Maxppp)

C'est un roman labyrinthe, un jeu de miroirs, dans lequel le lecteur doit accepter de se perdre. Il y a Claire, professeur divorcée, Camille, écrivain qui anime un atelier d'écriture dans une clinique psychiatrique où séjourne Claire et Christophe. Lui a la trentaine, les deux femmes près de cinquante. Entre elles et lui, dans des histoires qui se croisent, il y'a eu de la séduction, de la drague même, de l'amour peut-être, mais via, facebook, les textos, le téléphone et surtout, via un avatar.

Pour séduire Christophe, plus jeune, les deux femmes, dans des moments parallèles,  se cachent sur les réseaux sociaux derrière le profil d'une autre, plus jeune, plus sexy. Mais le thème du roman de Camille Laurens ce n'est pas le désarroi de la femme quinquagénaire, c'est bien l'amour via les univers virtuels.

Ce jeu pervers rend fou, et page 69, Camille Laurens écrit "être folle, c'est voir le monde comme il est. Fumer la vie sans filtre. S'empoisonner à même la source". Ce roman brillant, déroutant, met une tension terrible entre virtuel et réel, parabole du rapport entre fiction et réel, thème de prédilection de Camille Laurens.

"Celle que vous croyez" de Camille Laurens chez Gallimard.

(Celle que vous croyez © Gallimard)
(Camille Laurens, au Mans le 17 novemvre 2012 © Maxppp)