"Janis" au cinéma : Joplin, cette formidable rage de chanter Info culture, France info

"Janis" au cinéma : Joplin, cette formidable rage de chanter

Janis Joplin est au centre d'un documentaire, en salles mercredi, intitulé tout simplement "Janis". La réalisatrice Amy Berg retrace la trajectoire courte et fulgurante de la chanteuse décédée en 1970, à seulement 27 ans. On y découvre à quel point Janis Joplin a dû lutter entre une ambition folle et des douleurs intimes qu'elle a portées toute sa vie.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Janis Joplin, une jeune femme entre exubérance et douleurs intimes © Getty Images)

C'est sûrement le point commun de tous ces destins fracassés, le talent se nourrissant d'une souffrance psychologique ; Jimi Hendrix, Jim Morrisson, Kurt Cobain ou Amy Winehouse, ce fameux "Club des 27", fauchés en pleine jeunesse. Et comme toujours, la douleur et la rage s'entendent dans une voix, déchirante : celle de Janis Joplin ne fait pas exception.

Cela fait huit ans que la réalisatrice américaine Amy J. Berg travaille sur ce documentaire. A travers ces dizaines d'images d'archives et d'interviews de proches, y compris le frère et la soeur de Janis, elle dresse le portrait d'une femme forte et vulnérable à la fois. Maltraitée à l'école, rejetée pour sa marginalité dans un Texas très puritain, elle trouve sa voie à San Francisco. Attirée par la lumière, Janis Joplin va lutter toute sa vie avec ses démons intérieurs ; dans ce documentaire très touchant, on comprend finalement que ce rire, cette exubérance et cette énergie en concert étaient souvent des parades.

Janis Joplin, c'est aussi une femme dans la légende du rock. Une femme au tempérament volcanique, mais qui avait en même temps besoin d'une présence à ses côtés, souvent des hommes mais aussi des femmes dans une période hippie qui autorisait toutes les libertés. Pour la réalisatrice Amy Berg, Janis est donc aussi une icône féministe.

"Janis, en général, n’apparaît pas dans le Top 10 des plus grands chanteurs de tous les temps, alors qu’elle a tellement apporté à la musique, hommes et femmes confondus ! Elle n’était pas représentée correctement, alors j’ai voulu lui donner une certaine humanité, pour que les gens se rendent compte à quel point elle était importante, une pionnière " (Amy Berg)

A travers des lettres écrites à sa famille, ou des interviews données à l'époque, on se rend compte que Janis était prête pour la gloire, elle l'avait cherchée mais, comme pour Amy Winehouse, elle aussi héroïne d'un documentaire remarqué cette année, une fois plongée dedans et malgré un talent indescriptible, elle n'a pas réussi à s'en accomoder.

Janis , documentaire d'Amy J. Berg (Happiness Distribution). En salles le mercredi 6 janvier.

 

(Janis Joplin, une jeune femme entre exubérance et douleurs intimes © Getty Images)