Ils ont fait l'actu, France info

Que devient Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et Progrès et candidat à l'élection présidentielle en 2017

Le 17 mars 2017, Jacques Cheminade, 75 ans, annonce qu'il dispose des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle. La candidature du fondateur du parti Solidarité et Progrès est validée par le Conseil constitutionnel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoSébastien BaerRadio France

Mis à jour le
publié le

Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et Progrès. 
Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et Progrès.  (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

Jacques Cheminade, 75 ans, annonce en mars 2017 qu'il dispose des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle. La candidature du fondateur du parti Solidarité et Progrès est validée par le Conseil constitutionnel. Après 1995 et 2012, c'est la troisième fois que Jacques Cheminade -qui se présente comme le candidat anti-système- participe à la présidentielle. "Je vois que depuis les dernières présidences – celle de Chirac, celle de Sarkozy, celle de Hollande – rien n'a été fait. Donc il faut bien que quelqu'un qui est prêt à dire les quatre vérités au système soit là", justifie Jacques Cheminade.

En dernière position 

Comme lors de ses deux premières présidentielles, Jacques Cheminade termine en dernière position, avec 0.18 % des suffrages. Au total, 65 586 personnes ont voté pour lui, ce qui représente l'équivalent de la population de la ville de Bourges. Mais pas d'amertume pour autant pour le fondateur de Solidarité et Progrès : "Je n'attendais pas beaucoup plus compte tenu des faibles moyens financiers avec lesquels nous avons menés cette campagne. 400 000 euros y compris les 150 000 euros d'avance de l'Etat c'est très peu, c'est à peine le montant d'une réunion d'un Fillon, d'un Macron ou d'une Le Pen" analyse Jacques Cheminade qui explique pourquoi – même après trois campagnes présidentielles – il demeure si peu connu du grand public. "Dans mes deux premières campagnes présidentielles, on a raconté n'importe quoi sur moi. Tellement de choses qui sont des projections de gens qui cherchent à classer quelqu'un dans une case. Je crois que je ne suis pas classable dans une case."

Des idées peu crédibles?

Il est parfois reproché à Jacques Cheminade ses idées un peu farfelues ou ses théories sur la conquête spatiale et le chant obligatoire pour les élèves. "Lorsque Mélenchon parle de l'espace on trouve que c'est très bien parce que c'est Mélenchon, justifie le candidat. Lorsque l'on parle de mettre le chant choral à l'école comme il a été décidé, en principe, on trouve aussi que c'est très bien. Lorsque j'en ai parlé en disant qu'une chorale est en petit ce qu'une République devait être en grand, là on n'écoute pas et on passe à la question suivante." regrette Jacques Cheminade.

S'il ne s'est pas présenté aux élections législatives en juin, c'est parce qu'il pensait "qu'il fallait laisser la place et une chance à ceux qui s'y présentaient." "Par ailleurs, je pense que se présenter à une présidentielle puis à une législative, ce n'est pas cohérent. Je pense que Mélenchon en faisant ce qu'il a fait n'est pas cohérent. Marine Le Pen, c'est encore pire" ajoute Jacques Cheminade. 

Pas de candidature en 2022

Dans les communes de moins de mille habitants, comme à Sauxillanges – dans le Puy-de-Dôme – que Jacques Cheminade réalise son meilleur résultat avec 18 voix (2,66 % des suffrages). "C'est le berceau familial mais cela ne veut pas dire grand-chose, indique Jacques Cheminade. Il y a une région – je ne sais pas pourquoi – où j'ai eu beaucoup plus de voix qu'ailleurs, c'est la Haute-Corse. Mais bon, cela ne me paraît pas très significatif. Ce qui est très significatif en revanche, ce sont les gens que l'on rencontre. Par exemple j'ai rencontré un directeur de théâtre à Nantes et un autre directeur de théâtre à Marseille qui sont très intéressés par ce que j'ai fait. Celui de Marseille était un des meilleurs amis de Léo Ferré, celui de Nantes fait une grève de la faim contre le RSI. Donc c'est des gens qui ont vus dans le programme que je défends des éléments essentiels".

En 2022,  Jacques Cheminade ne se présentera pas à la présidentielle. Il aura alors 80 ans. A-t-il un dauphin désigné, au sein de son parti Solidarité et Progrès ? : "Il n'y a pas de dauphin, il y a plusieurs personnes mais qui ne prétendent pas à la fonction présidentielle mais qui seraient tout à fait aptes à la remplir et qui ont un âge inférieur à celui d'Emmanuel Macron"  rétorque Jacques Cheminade.

 Après la présidentielle, Jacques Cheminade a entamé un tour de France, de Marseille aux Ardennes. Le candidat est parti à la rencontre des 528 maires qui ont soutenu sa candidature. Cette fois, Jacques Cheminade entend bien ne pas disparaître du paysage médiatique...

 

 

Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et Progrès. 
Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et Progrès.  (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)