Histoires de JO, France info

En route vers Paris 2024. Les Jeux au cœur de l'Histoire

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Cette compétition ne se résume pas simplement à un événement sportif, c’est aussi l’occasion d’approfondir nos connaissances historiques.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoCécilia BerderRadio France

Mis à jour le
publié le

Paris, 1924, VIIIe Olympiade, Jeux Olympiques
Paris, 1924, VIIIe Olympiade, Jeux Olympiques (The Art Archive / Musée de l'Affiche Paris / Gianni Dagli Orti)

L’histoire des Jeux est intimement liée à celle de l'humanité. L’événement sportif a parfois subi le poids des enjeux géopolitiques. Les éditions de 1940 et de 1944 annulées à cause de la Seconde Guerre mondiale ou les attentats de Munich en 1972 par un groupe terroriste palestinien sur l’équipe d’Israël le démontrent.

Changer le cours de l'Histoire

Mais la force des Jeux réside aussi dans sa capacité à changer le cours de l’Histoire. Lors des Jeux Olympiques de 1936 à Berlin, alors qu’Hitler tente de répandre l’idéologie nazie et de démontrer la supériorité de la race aryenne, le héros de cette édition sera Jesse Owens un noir américain, descendant d’esclaves. Il remportera 4 médailles d’or.

Autre exemple : en 1952, aux Jeux d’Helsinki, la guerre froide fait rage. La course aux médailles est féroce entre les deux camps. Signe de cette rivalité, deux villages olympiques, un pour les soviétiques, l’autre pour les occidentaux, seront construit pour éviter d’éventuelles confrontations. Mais deux perchistes soviétiques dépasseront les clivages et féliciteront le vainqueur, un américain, en le portant sur les épaules.

L’image de ces afro-américains, en 1968 à Mexico, Tommie Smith et John Carlos, médailles autour du cou et poings levés en signe de protestation face aux discriminations raciales sera l’occasion de dévoiler au monde les injustices dont ils sont victimes.
Enfin, cet été aux Jeux de RIO, deux gymnastes coréennes, l’une du sud l’autre du nord, avaient réuni la Corée le temps d’un selfie.

La France, terre des Jeux et de l’olympisme

La France a accueilli à cinq reprises cette compétition : à Paris en 1900 et 1924 et en hiver à Chamonix (1924), Grenoble (1968) et Albertville (1992).
Ils ont été l’occasion de faciliter l’émancipation de la femme. A Paris en 1900 pour les Jeux d’été ou à Chamonix en 1924 pour les Jeux d’hiver, c’était la première participation pour les femmes à cet événement.
Plus terre à terre, c’est à Grenoble en 1968 que pour la première fois des Jeux sont diffusés en couleur à la télévision.

Comprendre la richesse de cette histoire olympique

Dans le but d’approfondir la connaissance historique et civique relatives aux Jeux, de nombreuses expositions verront le jour. Des olympiades festives et culturelles seront organisées dans des lieux iconiques du patrimoine olympique français.
Car sans le savoir, vous avez peut-être déjà foulé la terre des Olympiens. Le Stade Yves du Manoir à Colombes, le stade Pershing, le vélodrome du bois de Vincennes et le Pré Catelan dans le bois de Boulogne sont des équipements olympiques de 1900 et 1924.

Pour la jeunesse

Enfin pour les plus jeunes, la ville de Paris va aussi donner en ce début d’année 2017, à chaque élève de CM2, une mallette dans le but d’approfondir cette connaissance historique.
En résumé, les Jeux ce n’est pas simplement une histoire d’enjeux sportifs mais aussi des enjeux de mémoire et de citoyenneté.

Paris, 1924, VIIIe Olympiade, Jeux Olympiques
Paris, 1924, VIIIe Olympiade, Jeux Olympiques (The Art Archive / Musée de l'Affiche Paris / Gianni Dagli Orti)