Histoires d'info, France info

Élection présidentielle américaine : La Floride, un État décisif...pour Trump

La campagne pour l'élection présidentielle américaine touche à sa fin. Il ne reste que deux semaines et le résultat final est loin d'être connu. Il y a plusieurs Etats indécis. Ce sont les "swing state".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoThomas SnégaroffRadio France

Mis à jour le
publié le

Donald Trump, candidat républicain et Hillary Clinton, candidate démocrate à l\'élection préidentielle américaine, en débat le 26 septembre 2016.
Donald Trump, candidat républicain et Hillary Clinton, candidate démocrate à l'élection préidentielle américaine, en débat le 26 septembre 2016. (PAUL J. RICHARDS / AFP)

Ce qu’on appelle un " swing state ", c’est un Etat dont le résultat est serré, ce qui n’est pas le cas de la plupart des Etats américains clairement bleus (démocrates) ou rouges (républicains). Les " swing state ", il y en a 11 à 12 cette année. Comme par exemple l’Ohio que depuis 1964 tous les candidats élus ont gagné.  Alors pour être bien clair, il faut rappeler qu’aux Etats-Unis, chaque Etat se voit attribuer un nombre de grands électeurs proportionnels à la population de l’Etat. Il y en a au total 538, donc 270 suffisent pour l’emporter. Autre élément à avoir absolument en tête : C’est un scrutin majoritaire. A savoir que le candidat qui arrive en tête, même d’une seule voix, remporte l’ensemble des Grands électeurs de l’Etat. C’est là que la Floride devient particulièrement importante : avec ses 29 grands électeurs, elle est le "swing state" qui pèse le plus ! Sur le papier, il y a quasiment match nul : 4.4 millions de républicains, 4.6 millions de démocrates et trois millions d’indépendants.

La Floride, c'est un "swing state" depuis longtemps ?

Non pas vraiment. Dans l’histoire récente, l’Etat a plutôt été un Etat qui vote républicain. De 1952 à 2004, la Floride n’a voté que trois fois pour le candidat démocrate. C’est depuis 2000 que la Floride s’est imposée comme un swing state ultra serré : " Avantage 154 voix, l'avance de Georges Bush sur Al Gore diminue dans la course à la Maison Blanche. Al Gore et les démocrates reprennent espoir ce matin. Un juge de Floride a ordonné de recompter à la main des milliers de bulletins de l'élection présidentielle. " 

En 2012, Obama l’a emporté avec moins de 1% d’écart, le plus faible de l’élection présidentielle de cette année-là. Et pour preuve de l’importance de l’Etat, Hillary Clinton y a pour l’instant dépensé 22% du total de ces dépenses de publicité, pour Trump c’est 28%.

Et pourtant, Clinton est en avance dans cet Etat

Les attaques contre les Latinos risquent de peser lourdement mardi 8 novembre. Les descendants des Cubains ne votent plus massivement pour les républicains et Tim Kaine, le colistier de Clinton est bilingue espagnol et a même prononcé un discours en entier dans cette langue. Sur l’électorat hispanique de l’Etat, qui compte tout de même 16% du total des électeurs de Floride, Clinton mènerait largement 54-30 dans le dernier sondage disponible. Autre problème pour Trump : si mardi 8 novembre Clinton remporte la Floride elle deviendra présidente des Etats-Unis, en revanche si Trump l’emporte cela ne sera pas encore suffisant. Sous-entendu, la Floride est vitale pour Trump, juste importante pour Clinton.


Election présidentielle américaine :Les "swing... par franceinfo

Donald Trump, candidat républicain et Hillary Clinton, candidate démocrate à l\'élection préidentielle américaine, en débat le 26 septembre 2016.
Donald Trump, candidat républicain et Hillary Clinton, candidate démocrate à l'élection préidentielle américaine, en débat le 26 septembre 2016. (PAUL J. RICHARDS / AFP)