France Info numérique, France info

Edward Snowden fustige l'absentéisme des députés français

Comme de nombreux internautes, le lanceur d'alerte américain s'est étonné du faible nombre d'élus présents lundi soir à l'Assemblée nationale pour le vote de l'article premier de la révision constitutionnelle.

Radio France

Mis à jour le
publié le

(Edward Snowden a posté sur Twitter un message en français, une première © REUTERS / Andrew Kelly)

 Le web s'est réveillé ce mardi fort contrarié par un nombre : 441, soit le total d'absents lors de la séance de lundi soir à l'Assemblée nationale. Séance qui, pourtant, avait son importance, puisqu'elle avait pour objet, entre autres, le vote de l'article premier du projet de loi constitutionnelle, celui qui introduit dans notre constitution la notion d'état d'urgence et les dispositions qui l'accompagnent. Tout un symbole, donc, que cet hémicyle aux trois quarts vides pour entamer une révision de la constitution de première importance.

Certes, les débats dans les médias ayant porté, ces derniers temps, essentiellement sur la déchéance de nationalité (objet du second article du projet de loi), la question de la constitutionnalisation de l'état d'urgence est un peu passée sous le radar. Mais tout de même, ces 441 absents ne passent pas, et ont alimenté une bonne partie des conversations sur le net ce mardi. A tel point qu'une voix singulière du web s'est fait entendre, celle d'Edward Snowden, qu'on ne présente plus, et qui s'est adressé en français à son 1,8 million de followers sur Twitter pour, à son tour, déplorer le spectacle de ce lundi soir. Tout un symbole, là encore.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué le bras de fer entre la CNIL et Facebook; le "hacking" du FBI et la rallonge budgétaire pour la cybersécurité réclamée par la Maison Blanche; un scandale impliquant la pratique millénaire de la crêpe et le duo qui n'en finit plus d'agiter le web :

 

(Edward Snowden a posté sur Twitter un message en français, une première © REUTERS / Andrew Kelly)