franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Pourquoi des violences ont éclaté à Charlottesville aux États-Unis ?

Au micro de franceinfo junior, un mois après les événements de Charlottesville aux États-Unis, l'historien Thomas Snégaroff répond aux questions des ados sur ces manifestations violentes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoCéline AsselotEstelle FaureRadio France

Mis à jour le
publié le

Des manifestants d\'extrême droite en train de se battre contre leurs opposants à Charlottesville, le 11 août 2017.
Des manifestants d'extrême droite en train de se battre contre leurs opposants à Charlottesville, le 11 août 2017. (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Il y a un mois, les 11 et 12 août, des violences ont éclaté lors de rassemblements d'extrême-droite à Charlottesville, dans l'État de Virginie aux États-Unis. Pendant l'un de ces rassemblements, samedi 12 août, étaient aussi présents des contre-manifestants qui luttent contre le racisme. Un conducteur a foncé dans la foule de ces contre-manifestants avec une voiture, faisant une vingtaine de blessés et tuant une militante antiraciste de 32 ans. James Field, le conducteur présumé du véhicule, a été arrêté par la police.

Extrême droite et antiracisme

Ce ralliement rassemblait initialement des partisans de la droite dure et radicale américaine : néo-nazis, suprémacistes blancs (idéologie raciste qui affirment la supériorité de la race blanche), Ku Klux Klan (KKK), etc. mais aussi des partisans de la droite alternative ou "alt-right".

Ces militants d'extrême droite voulaient notamment s'opposer ouvertement au projet de démontage de la statue du général Lee, un chef des armées des États de la Confédération (les Etats du Sud, alors favorables à l'esclavage) pendant la guerre de Sécession, comme le résume cet article de notre rédaction. Pour faire face à cette manifestation d'extrême droite, des militants anti-racistes s'étaient également déplacés, ils ont par exemple agité des drapeaux du mouvement Black Lives Matter (Les vies des Noirs comptent).

Les États-Unis, un pays divisé

Comme d'autres dans le pays, cette statue de confédéré est devenue l'un des symboles de la division des Américains sur les questions de l'héritage du passé et du racisme qui perdure. Des manifestations d'extrême-droite et d'autres contre le racisme ont suivi ces événements, comme à Los Angeles, une semaine après les violences de Charlottesville. Certains protestataires ont aussi dénoncé la réaction de Donald Trump suite aux manifestations. Dans un premier temps il s'est refusé à condamner les suprémacistes blancs avant de rétropédaler puis de blâmer finalement les deux camps. C'est ce que résume cet article de notre rédaction.

Est-ce qu’il y a eu des morts suite aux émeutes ? Ils manifestent contre qui ? Qu'en a pensé Donald Trump ?

Avant la rentrée des classes, franceinfo junior a posé son micro dans une colonie "Vacances pour tous", organisée par la Ligue de l'enseignement, sur l'île d'Oléron. Nos journalistes du jour ont entendu parler d'événements cet été aux États-Unis, de manifestations, d'émeutes, d'histoire de drapeaux nazis... Au micro de franceinfo junior, l'historien, spécialiste des États-Unis, Thomas Snégaroff les aide à faire le point et répond aux questions que ces ados se posent, et peut-être vous aussi. Thomas Snégaroff présente aussi chaque jour Histoires d'Info sur franceinfo.

Réécoutez les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 11 septembre, pourquoi y-a-t-il toujours des attentats ?

Des manifestants d\'extrême droite en train de se battre contre leurs opposants à Charlottesville, le 11 août 2017.
Des manifestants d'extrême droite en train de se battre contre leurs opposants à Charlottesville, le 11 août 2017. (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)