Franceinfo Junior, France info

Des collégiens racontent #maplanète, une journée pour sauver le climat

France Info a accueilli hier 1.000 collégiens pour l’opération #maplanète. Ils ont présenté leur livre blanc qui compile leurs solutions pour le climat. France Info junior rembobine cette journée exceptionnelle.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education, a participé avec Mathieu Gallet, PDG de Radio France à l'opération #maplanete de France Info © Radio France/ Christophe Abramowitz)

FRANCE INFO JUNIOR 04.11.2015 FIJ #maplanète 01**
--'--
--'--
Ibrahim, 13 ans, n’avait jamais mis les pieds à Paris. D’ordinaire, il arpente les couloirs du lycée français de Beyrouth. Ce mardi, avec 1.000 collégiens, dont 14 venus de l’étranger, il participe à l’opération #maplanète. Depuis septembre, 1.000 collégiens imaginent leurs solutions contre le réchauffement climatique, à l'approche de la COP21. Elles sont rassemblées dans un livre blanc, présenté cet après-midi et remis au gouvernement et au président François Hollande.

"Je ne m’imaginais pas Paris comme ça, c’est vraiment très beau !": d ans sa valise, Ibrahim et ses camarades ont ramené leurs propositions pour améliorer le climat. Celle d’Ibrahim et ses amis : faire pousser des potagers sur les toits plats de Beyrouth et du Liban, pour lutter contre le réchauffement climatique et manger de bons produits locaux. Ce matin, ces élèves qui viennent des collèges les plus éloignés sont les premiers à débarquer à Radio France, un peu impressionnés mais contents. "Les gens ne se rendent peut-être pas compte qu’on fait tout ça pour sauver la planète. On veut que nos propositions soient prises en compte à la COP21" résume, plein d’entrain, Sidi Mohamed, venu de Mauritanie.

Découvrir les solutions de tous les autres collégiens

Tout au long de la matinée, ils arrivent par petites colonnes, emmenés par des bus, des RER, des avions, des trains venus d’un peu partout en France, de Seine-Saint-Denis et de Corse aussi. Noa, 11 ans, vient de Savenay, près de Nantes, avec sa classe. "Ca nous fait plaisir d’être là, pour apprendre des choses, comprendre ce qu’on fait tous les autres et découvrir des solutions" . Pour en parler, toute l’après-midi, des collégiens journalistes d’un jour couvrent l’opération #maplanète, au micro de l’atelier radio France Info. Ils sont aidés par des journalistes professionnels et soutenus par le CLEMI. Il est déjà 13 heures à l’horloge France Info et le jeune Antoine lance le tout premier journal au micro.

FRANCE INFO JUNIOR 04.11.2015 FIJ #maplanète 2 ok**
--'--
--'--

Dans la salle de presse, autour d’une grande table de conférence, Kenza et Audrey, deux lycéennes potassent leur interview. Dans une heure, elles poseront leurs questions à  la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem. Audrey se dit plutôt détendue. "Je suis un peu stressée, c’est quand même quelque chose" , confie Kenza. Ses questions n’ont pourtant rien à envier à celles de ses confrères plus aguerris. "Je veux lui demander ce qu’elle va faire du livre blanc, son opinion sur les propositions des collégiens."

"C'est bien que tout le monde y mette du sien pour la planète"

Je laisse Kenza et Audrey finir de s’entraîner tranquille, il est bientôt l’heure du début de la grande cérémonie. A mesure que les couloirs bondés d’élèves se vident, l’auditorium, lui, se remplit des 1.000 collégiens. Toute en haut du balcon, une petite main s’agite avec de grands gestes pour me saluer. C’est Paolo et ses camarades du collège Django Reinhardt de Toulon, que j’ai rencontrés pour France Info junior. Je suis la cérémonie à leurs côtés. L’ambiance oscille entre colonie de vacances lors des tours de magie de Kamel et tout le sérieux d’une grande conférence sur le climat. Surtout quand les élèves présentent tour à tour leur projet sur scène : planter des arbres au collège, utiliser des voitures hybrides qui marchent à l’énergie solaire ou au biocarburant fait à partir d’algues. A distance, sur l’écran, des collégiens des DOM-TOM  présentent également leurs solutions. L'idée des collégiens venus de Guadeloupe: créer une usine qui utilise les sargasses, algues brunes envahissant les plages, pour fabriquer… du plastique biodégradable. Dans les rangs de l'auditorium, l’ambiance se calme parfois, suspendue à la belle et douce voix de la Maîtrise de Radio France, dont l’une des chansons invite à la contemplation des arbres qui nous entourent. Mais quand à l’écran, apparaît François Hollande, le livre blanc des solutions dans les mains, sur les sièges de l’auditorium, à côté de moi, c'est un sentiment de fierté qui domine.... Encore plus quand la ministre de l’Education annonce qu’elle présentera ce même livre à la COP21, devant ses homologues du monde entier. "Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de politiques qui s’intéressent à tout ça. C’est bien que tout le monde donne du sien pour la planète", reprennent sérieusement Paolo et ses copains. L'ambiance, jusqu'ici posée, devient survoltée quand soudain le chef d’orchestre de la cérémonie, le journaliste Gilles Halais, annonce deux noms et que des visages apparaissent à l’écran… "C’est Cyprien et Squeezie, c’est mes Youtubers préférés, c’est trop bien !" , crient de concert dans mes oreilles Liam, Hugo et Paolo. Ce dernier aimerait bien, d'ailleurs, que ses stars préférées parlent d'environnement et de #maplanète au début de leurs vidéos, "comme ça plus d'ados seront intéressés par ça".

"Magique", "cool", "espérance"...

Manon, à côté de moi à la cérémonie, n’est pas en reste, surtout quand elle découvre que des collégiens ont rencontré le président pour lui donner le livre blanc : "elles ont pris un selfie avec le président ! C’est trop bien d'être allé à l'Elysée, la chance !" Alors que la cérémonie touche à sa fin, discrètement, Manon sort son téléphone. "C’est pour noter le nom des gens qui sont venus, pour m’en souvenir". Sur son clavier, elle tape "Kamel, la ministre de l’éducation",… "J’aime bien savoir qu’il y a des gens comme nous qui travaillent pour la planète et qu’elle soit toujours vivable en 2050. On se dit qu'on est pas les seuls." La cérémonie se termine sur la belle chanson composée par des élèves de Montpellier. La salle se vide dans le léger brouhaha des débriefs de la journée. En chemin vers la sortie, je tombe sur Sandra et sa bande de copines, les collégiennes d’Arnouville. Ravies mais un peu épuisées, il faut dire qu'elles sont montées sur scène pour présenter leur projet, un peu stressées. "Mais tout s’est bien passée, on est super contentes" , me rassure Lana. Ce qu’elles attendent désormais de François Hollande et les ministres ? "Qu’ils réalisent nos projets, pas juste pour nous faire plaisir, mais avec bonne volonté" , assène Sandra. Dehors, le ballet des cars a commencé, qui ramènent les élèves aux quatre coins de la France. Le parvis de Radio France a soudain l’allure d’un arrêt de bus scolaire une veille de vacances. Au micro, Sandra et ses amies donnent chacune le mot de la fin pour résumer cette journée inoubliable. "Passionnante" pour Emilie, "magique" pour Sandra, "fantastique" pour Iliane, "cool" pour Leana. Et le dernier mot, celui de la fin, pour Camille : "espérance".

À  VOIR    Revivez le live de l'opération #maplanète en tweets et en photos

À  DECOUVRIR   La journée du direct, des collégiens qui ont produit des articles aux quatre coins de la France, avec le CLEMI

À  VOIR BIENTOT   Les reportages de deux lycéenne françaises de Bangkok et leur professeur, sur la page Facebook de leur web-TV

 

Retrouvez les reportages de France Info junior présentant le travail d’une partie des 35 classes mobilisées sur le projet depuis septembre 

À Bordeaux, des collégiens tournent des courts-métrages pour le climat.

À Amiens, des collégiens volent au secours des abeilles

À Toulon, des collégiens dénoncent le réchauffement climatique... en chantant

Dans un clip, des collégiens donnent une petite leçon d'économies d'énergie

Pour sauver la planète, des ados imaginent leur collège idéal en 2050

À L'Île-Saint-Denis, des collégiens plantent des arbres pour la planète

À LIRE ►►► Cliquez ici pour lire les propositions des 1.000 collégiens pour la planète

Vous pouvez également le diffuser en utilisant le player Slideshare ci-dessous :

(Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education, a participé avec Mathieu Gallet, PDG de Radio France à l'opération #maplanete de France Info © Radio France/ Christophe Abramowitz)