En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. Une ambition olympique pour nos transports

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. La candidature parisienne pourrait accélérer la qualité de nos transports en Ile-de-France.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoCécilia BerderRadio France

Mis à jour le
publié le

A la gare du Nord, à Paris, le 12 décembre 2015.
A la gare du Nord, à Paris, le 12 décembre 2015. (JOACHIM SAOULI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Être en forme olympique, c’est un enjeu majeur pour nos transports en Ile-de-France. Jusqu’au 7 avril, ils en ont déjà les couleurs. La RATP, partenaire de la candidature de Paris 2024, a mis en place le dispositif "Tous Athlètes de la ville". Pour l’occasion, cinq gares (Saint Lazare, la Défense, Marne La Vallée, Gare de Lyon et Nanterre Université) ont adopté un look "Paris 2024". Les 12 millions de voyageurs quotidiens peuvent enfourcher des vélos ou des vélos à bras connectés. L’objectif est de cumuler des kilomètres et montrer son soutien à la candidature parisienne.

La naissance du Grand Paris Express

Outre nous aider à faire du sport, la candidature parisienne compte aussi améliorer notre quotidien dans les transports.

L’ambition de l’Ile-de-France est d’avoir le réseau de transport en commun le plus performant du monde d’ici 2024

Ce réseau, renommé le Grand Paris Express, permettra la création de nouvelles lignes, la rénovation du matériel roulant et la rénovation de 750 gares.

Entre 2017 et 2024, 1000 trains, neufs ou rénovés, seront écologiques. D'ici 2025, la RATP disposera d'une flotte 100% propre, avec 80% de bus électriques et 20% au bio-GNV.

Une attention toute particulière a aussi été fixée sur l’accessibilité de nos transports. En 2024, les principales gares et la totalité des transports collectifs de surface seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Le montant global des dépenses est à la charge de la Société du Grand Paris. Il s'élèverait à 25 milliards d’euros. D'ici fin 2017, les prévisions devraient être affinées.

Paris 2024, accélérateur de projets

Le comité parisien ambitionne que 100% des déplacements des visiteurs durant la période olympique se fassent dans des transports en commun propres. Pour répondre à ce challenge d’une mobilité urbaine, durable et connectée, il a fallu accélérer de nombreux projets.

Le CDG express, qui permet une liaison ferroviaire entre Paris et l’aéroport Paris Charles de Gaulle en 20 minutes, démontre cette dynamique. Le projet de loi a été adopté au Sénat fin décembre. La liaison devrait voir le jour en 2023.

La gare du Nord pourrait également bénéficier de ce processus d'accélération. Véritable porte d’entrée internationale, la gare du Nord, à l’image de la gare Saint Pancras à Londres, bénéficiera d’un grand coup de fraîcheur. Avoir des gares accueillantes reste un élément indispensable quand on reçoit le monde.

A la gare du Nord, à Paris, le 12 décembre 2015.
A la gare du Nord, à Paris, le 12 décembre 2015. (JOACHIM SAOULI / CITIZENSIDE.COM / AFP)