En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. Toutes au sport

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Dans sa candidature, le comité parisien s’engage à accélérer l’accès et la pratique du sport chez les femmes.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoCécilia BerderRadio France

Mis à jour le
publié le

Laure Manaudou lors du départ du 100m dos des championnats de France de natation à Dunkerque (Nord), où elle s\'est qualifiée pour les JO de Londres, le 20 mars 2012. 
Laure Manaudou lors du départ du 100m dos des championnats de France de natation à Dunkerque (Nord), où elle s'est qualifiée pour les JO de Londres, le 20 mars 2012.  (BAZIZ CHIBANE/SIPA)

"Vous les femmes, vous le charme…", Julio Iglesias aurait pu surprendre s’il avait ajouté dans sa chanson "et vous le sport". En effet, il a fallu se battre pour que les femmes aient leur place dans le milieu sportif.

Leur première apparition aux Jeux Olympiques reste discrète. Elle remonte à 1900 aux Jeux de Paris. 22 femmes sont présentes sur les 997 athlètes. Les sportives avaient le droit de participer aux épreuves de golf et de tennis. Il a fallu attendre 2012, avec l’ajout de la boxe féminine, pour que les femmes aient le droit de participer à toutes les épreuves.

La mixité au sein des gouvernances sportives

Le CIO a bien conscience de ce retard. Dans son agenda olympique pour 2020, le comité a fait de la parité des sexes sur le terrain et en dehors une de ses missions prioritaires.

C’est notamment l’un des grands enjeux de la candidature parisienne : la mixité au sein des gouvernances sportives. Comme l’explique Marie Barsacq, directrice Impact et Héritage de Paris 2024, l’objectif est de sensibiliser dès aujourd’hui la jeunesse, et encore plus précisément les jeunes femmes, à la prise de responsabilités. Il y a sept années de construction si Paris obtient les Jeux en 2024. Sept années pour faire évoluer les mentalités, casser les idées reçues selon lesquelles il est compliqué de diriger pour une femme. "Une mission de sensibilisation auprès de la nouvelle génération plus efficace" selon Marie Barsacq car "moins impactée par certaines idées reçues."

Diversifier les offres de pratiques sportives

Le comité parisien souhaite diversifier les offres de pratiques sportives pour accélérer l’accès au sport chez les femmes. Dans ce sens, le comité s’est rapproché des différentes fédérations.

Les grands axes de cette diversification reposent sur plus de mixité, une pratique intergénérationnelle (comme faire du sport avec ses enfants), plus de sections loisirs ou l’offre de créneaux d’entraînements en dehors des temps classiques (sur le temps du déjeuner, sur le lieu de travail...)

Enfin, Paris 2024 a pour mission d’améliorer la médiatisation du sport féminin. Aujourd’hui, c'est seulement 14% du sport à la télévision. Le comité parisien est actuellement dans une démarche de sensibilisation auprès des diffuseurs et de la chaîne olympique. A la suite de cette phase de candidature et dans l’optique d’obtenir les Jeux, Paris 2024 souhaite accélérer ce processus en s’appuyant notamment sur l’énergie des 4 saisons du sport féminin.

L’actualité de la semaine

Cette semaine est parue une collection de petits livres pour enfant de 6 à 10 ans, "Les incroyables rencontres de JO". Le héros rencontre à chaque épisode un enfant de son âge qui deviendra 20 ans plus tard un grand champion olympique français. L’auteur de ces livres est Astrid Guyart, une femme, une olympienne, médaillée mondiale d’escrime. Comme quoi le sport mène à tout !

Laure Manaudou lors du départ du 100m dos des championnats de France de natation à Dunkerque (Nord), où elle s\'est qualifiée pour les JO de Londres, le 20 mars 2012. 
Laure Manaudou lors du départ du 100m dos des championnats de France de natation à Dunkerque (Nord), où elle s'est qualifiée pour les JO de Londres, le 20 mars 2012.  (BAZIZ CHIBANE/SIPA)