En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. De l'argent et des cadeaux à gagner

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Au-delà de la ferveur ressentie durant l’aventure olympique, la candidature parisienne pourrait nous permettre de gagner de l’argent et des cadeaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoCécilia BerderRadio France

Mis à jour le
publié le

Le co-président de Paris 2024, Tony Estanguet, avec à ses côtés (de gauche à droite), Emmanuelle Assmann présidente du comité paralympique, Valérie Pécresse présidente de la région Ile de France, la maire de Paris Anne Hidalgo, Bernard Lapasset co-président de Paris 2024, Guy Drut membre du CIO, le président du comité olympique français Denis Messaglia et la joueuse de basket Emmeline Ndongue, le 16 mai 2017 à Paris. 
Le co-président de Paris 2024, Tony Estanguet, avec à ses côtés (de gauche à droite), Emmanuelle Assmann présidente du comité paralympique, Valérie Pécresse présidente de la région Ile de France, la maire de Paris Anne Hidalgo, Bernard Lapasset co-président de Paris 2024, Guy Drut membre du CIO, le président du comité olympique français Denis Messaglia et la joueuse de basket Emmeline Ndongue, le 16 mai 2017 à Paris.  (GETTY IMAGES)

Si l’amour du sport et la magie de l’événement ne vous suffisent pas, il existe des lots de consolations.

Vous pouvez déjà télécharger sur vos téléphones l’application "objectif paris 2024". La première étape consiste à courir 5 km. Vous obtenez alors le titre d’ambassadeur de Paris 2024.

Ensuite 98 challenges s’offrent à vous. Donc cela pousse à faire du sport, c’est déjà ça de gagner. Mais, il y a aussi plus de 1000 lots à remporter, comme des places pour des événements sportifs ou culturels.

Gagner de l’argent avec Paris 2024

Si vous n’êtes pas sportif, Paris 2024 pourrait malgré tout vous être utile pour arrondir vos fins de mois.

Si vous êtes chanceux : un ticket à gratter a été créé à l’effigie de Paris 2024.

Si vous êtes vraiment joueur, durant les Jeux, vous pouvez parier sur les sites en ligne dans tous les sports olympiques. Ce qui n’est pas le cas durant le reste de l’année sportive.

Enfin, il existe une autre technique pour gagner de l’argent, peut-être un peu moins risquée : si vous habitez en région parisienne vous pouvez louer votre appartement via des sites de location à des prix avantageux.

TripAdvisor, site spécialisé dans les conseils touristiques, a ainsi observé à Rio pendant les Jeux une augmentation des prix de 122%, par rapport à la même période 2015. En moyenne, il fallait compter 185 euros par personne pour une nuit dans la ville.

A Londres durant les Jeux de 2012, dans le quartier de Stratford, (quartier tout proche du village olympique), certains loyers avaient été multipliés par cinq.

Les Jeux, un coût ou un investissement ?

Les Jeux ont malgré tout la mauvaise réputation de faire perdre de l’argent au pays organisateur. Est ce que les Jeux sont un coût ou un investissement ? Cela reste un arbitrage polique.

C'est un peu comme lorsqu'on invite des amis à dîner chez soi. Cela coûte un peu d’argent mais on peut aussi ressentir beaucoup de bonheur d'avoir partagé sa table.

Une étude menée sur l'impact de l'Euro de football en 1996 au Royaume-Uni montre que le gain de bonheur est équivalent au fait de donner 165 livres (soit près de 200 euros) à toute la population, enfants compris.

Enfin, Paris 2024 se veut très rassurant sur la maîtrise de son budget. Le comité parisien prévoit de dépenser 6,2 milliards d'euros pour l'organisation des Jeux et anticipe des retombées entre 5 et 11 milliards d'euros. Avec deux contributions principales : le tourisme (entre 1,4 et 3,5 milliards de gains potentiels) et l’impact post-JO.

Le co-président de Paris 2024, Tony Estanguet, avec à ses côtés (de gauche à droite), Emmanuelle Assmann présidente du comité paralympique, Valérie Pécresse présidente de la région Ile de France, la maire de Paris Anne Hidalgo, Bernard Lapasset co-président de Paris 2024, Guy Drut membre du CIO, le président du comité olympique français Denis Messaglia et la joueuse de basket Emmeline Ndongue, le 16 mai 2017 à Paris. 
Le co-président de Paris 2024, Tony Estanguet, avec à ses côtés (de gauche à droite), Emmanuelle Assmann présidente du comité paralympique, Valérie Pécresse présidente de la région Ile de France, la maire de Paris Anne Hidalgo, Bernard Lapasset co-président de Paris 2024, Guy Drut membre du CIO, le président du comité olympique français Denis Messaglia et la joueuse de basket Emmeline Ndongue, le 16 mai 2017 à Paris.  (GETTY IMAGES)