En direct du monde, France info

Supprimer l’expression "camps polonais": Varsovie a une application pour ça

Le musée d'Auschwitz Birkenau propose en téléchargement un logiciel chargé de traquer et corriger dans les textes l'utilisation erronée de l'expression "camps polonais" pour évoquer les horreurs commises par les nazis, dans les camps de la mort en Pologne. Un sujet très sensible dans le pays.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Camp d'Auschwitz en Pologne © Maxppp)

C'est un petit logiciel à télécharger en ligne. Son nom? "Remember". Sa fonction: traquer, une fois installé sur votre ordinateur, les formules erronées dont la Pologne ne veut plus entendre parler, ni voir écrit d'ailleurs. A chaque fois que vous écrirez "camp polonais", plutôt que "camp d'extermination nazi en Pologne", l'application surlignera le texte et vous proposera une traduction plus conforme à la réalité historique. Et c'est loin d'être un gadget, tant le sujet est sensible en Pologne. Le ministre des affaires étrangères intervient déjà plusieurs dizaines de fois par an à cause de l'expression "camp polonais". Il y a quelques jours, trois organes de presse l'ont par exemple utilisé pour évoquer la mort de Samuel Willenberg, le dernier survivant de l'émeute du camp d'extermination nazi de Treblinka.

Le gouvernement polonais veut aller plus loin

Ce sont souvent des journalistes qui emploient ce raccourci, mais les hommes politiques commettent aussi parfois l'erreur. A commencer par Barack Obama, le président américain, il y a quelques années. L'affaire avait fait scandale en Pologne. L'actuel gouvernement conservateur entend aller beaucoup plus loin encore, en condamnant à des peines de prison ferme tous ceux qui parlent de "camps polonais". L'idée est née au ministère de la justice, qui voudrait également inscrire dans la constitution la protection légale du bon renom de la Pologne. Seule souci: la majorité de ceux qui font le raccourci sont de nationalité étrangère.

(Camp d'Auschwitz en Pologne © Maxppp)