En direct du monde, France info

La plus grande réserve marine du Monde inaugurée à Hawaii

Barack Obama va se rendre ce mercredi et jeudi à Hawaii. Le président américain va inaugurer la plus grande réserve marine du monde au nord-ouest de l'archipel, plus de deux fois la superficie de la France.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
Radio France

Mis à jour le
publié le

Banc de poissons - photo prétexte
Banc de poissons - photo prétexte (JTB PHOTO / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

Un million et demi de kilomètres carrés. C'est plus grand que tous les parcs nationaux américains réunis. En fait, Barack Obama a quadruplé la taille de ce trésor de biodiversité, appelée "Papahanaumokuakea". George Bush en avait fait un monument marin national en 2006. Son successeur a décidé d'agrandir la zone pour protéger plus encore les 7.000 espèces présentes. Un quart de ces espèces n'existe nulle part ailleurs dans le monde, comme le phoque moine d'Hawaï. On y trouve des tortues de mer et des baleines en voie de disparition sans parler des centaines de milliers d'oiseaux de mer. On y a aussi découvert le corail le plus vieux du monde: 4.500 ans. Accessoirement, c'est un lieu historique avec l'île de Midway où s'est déroulé une célèbre bataille de la Seconde Guerre mondiale.

"Olu ! Olu !"

Tout le monde n'a pas trouvé ça plaisant, "Olu ! Olu !" comme disent les Hawaiens. C'est une règle en politique publique. Il y a toujours un groupe qui se sent lésé. Ici, les pêcheurs, même si le gouvernement estime que seulement 5% de la pêche devra se faire ailleurs. Obama est le septième président en un siècle à légiférer sur cette zone. Alors les pêcheurs se demandent si cela va s'arrêter un jour. Leurs petits moyens, disent-ils, ne leur ont pas permis de faire entendre leur voix face aux milliards de dollars du lobby environnemental. La pêche commerciale et l'extraction de minerais sont interdits. Mais le secteur reste ouvert au tourisme à petite échelle, à la recherche scientifique et aux activités traditionnelles de la population hawaïenne. Papahanaumokuakea a une place très particulière dans leur culture.

Le tournant environnemental du second mandat d'Obama

 Barack Obama fait ce qu'il peut pour attirer l'attention sur le réchauffement climatique. Il s'est promené devant les caméras sur un glacier en Alaska ou dans les Everglades en Floride. Il a aussi crée unilatéralement une vingtaine de monuments nationaux comme le lui permet l'Antiquities Act, une loi de 1906. Le Congrès républicain, qui ne s'est jamais distingué par ses préoccupations écologiques, n'apprécie pas cette tendance à gouverner seul. Mais à la Maison Blanche, on rappelle volontiers que cet Antiquities Act a été signé par Theodore Roosevelt, un président républicain. 

Banc de poissons - photo prétexte
Banc de poissons - photo prétexte (JTB PHOTO / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)