En direct du monde, France info

En direct du monde. En Slovénie, un ancien bunker secret pour attirer les touristes

Un bunker des années 1950 se visite depuis peu en Slovénie. L'endroit, qui a été tenu secret pendant des années, devrait permettre d'attirer les touristes dans le sud-est du pays.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoElise DelèveRadio France

Mis à jour le
publié le

Le couloir d\'entrée du bunker en Slovénie.
Le couloir d'entrée du bunker en Slovénie. (ELISE DELEVE / RADIO FRANCE)

Un bunker mystère existe en Slovénie. Situé dans la zone forestière protégée de Kočevje, à l'est du pays, il date des années 1950, mais les Slovènes ont appris son existence dans les années 1990 et il vient d'ouvrir au public. Le bunker Škrilj n'est pas facile d'accès : le guide prévient qu'une femelle ours vit dans les parages et qu'elle n'est pas très agréable. Pour vivre l'expérience à fond, on propose aux visiteurs de poser un masque sur leurs yeux avant d'arriver car, à l'époque, il fallait que l'accès au bunker reste caché. Seuls les militaires connaissaient son emplacement.

L'ombre de Tito

Après la porte blindée, d'une dizaine de centimètres d'épaisseur, le visiteur découvre un immense couloir de 150 mètres où les murs sont peints en vert pastel, couleur caractéristique des années 1950. Ici, il fait 17 degrés toute l'année. Une vingtaine de personne pouvaient vivre dans ce bunker de télécommunications qui permettait à l'armée slovène de parler avec l'armée de Yougoslavie qui était, à l'époque, basée en grande partie en Bosnie. Elle craignait une invasion de l'URSS.

Dans la salle de communication, on peut voir un vieux téléphone, une radiocassette, un talkie-walkie et un portrait de Tito, dirigeant historique de la République fédérale socialiste de Yougoslavie de 1953 à 1980. Au fil de la visite, on tombe sur une cuisine où rien n'a bougé depuis sa construction. Le mode d'emploi de la gazinière est toujours là, comme si rien n'avait bougé depuis le départ du dernier soldat qui a vécu ici, dans les années 1990.

Attirer les touristes

La Slovénie est certes un pays de plus en plus attractif, avec 15% de tourisme en plus en deux ans, mais le sud-est du pays a du mal à attirer les touristes. La raison est historique : sous l'ère yougoslave, la zone était coincée entre deux montagnes et appartenait à l'armée. Mikhaël Petrovic, guide du bunker et originaire de la région, explique que "c'était une zone interdite. L'armée avait pour ordre de tirer sur ceux qui s'approchaient. Donc c'était vraiment un endroit qu'on ne connaissait pas avant les années 1990."

Les habitants de la région ont aujourd'hui redécouvert leur région et cherchent à développer le tourisme. Pour offrir une activité supplémentaire, la mairie de Kočevje a demandé à ce que le bunker soit ouvert au public. Le ministère slovène de la Défense lui a donné une autorisation provisoire de cinq ans.

Le couloir d\'entrée du bunker en Slovénie.
Le couloir d'entrée du bunker en Slovénie. (ELISE DELEVE / RADIO FRANCE)