En direct du monde, France info

En direct du monde. Aux Etats-Unis, le vin rosé français est de plus en plus apprécié

Aux Etats-Unis, les ventes de rosé français explosent depuis cinq ans à un tel point que 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé. Les producteurs français se frottent les mains.

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
Charlotte ObertifranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Selon une étude de marché réalisée par Wine Intelligence, 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé.
Selon une étude de marché réalisée par Wine Intelligence, 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé. (CHARLOTTE OBERTI / RADIO FRANCE)

Quand approche de l’heure de l’apéritif, à l'orée de l'été, chez nos amis d'Amérique, le vin rosé fait figure de grand favori. En témoigne l’explosion des ventes de rosés français outre-Atlantique depuis cinq ans. Le vin rosé existe aux Etats-Unis depuis longtemps mais sous une forme assez éloignée de ce que l’on connaît en France : on y parle de "blush wines", des vins sucrés produits aux Etats-Unis et dégustés au moment du dessert. Le rosé français, et plus particulièrement le rosé de Provence, apprécié pour son côté sec, ne s'est invité que récemment sur les tables américaines.

Les Etats-Unis sont les deuxièmes consommateurs au monde

Une aubaine pour les producteurs français qui se frottent les mains. En dix ans, les exportations de rosé français ont augmenté aux Etats-Unis de 30%. Le pays en est désormais le deuxième consommateur au monde, derrière la France. Les ventes des vins de Provence, elles, ont explosé en 2015, grimpant de 58%, selon le Conseil interprofessionnel des vins de Provence.

Concrètement, cela représente 31 millions de bouteilles expédiées aux Etats-Unis, contre environ 20 millions l’année précédente. Et, chose inédite, en 2016, un rosé s'est placé numéro un des ventes de vins français aux Etats-Unis. Il s’agit du Whispering Angel, un vin tout droit tiré du domaine Château d’Esclans, dans le Var. “On a créé une ambiance, explique Denise Barker, représentante de la marque à New York. Boire du rosé, c’est être au soleil, comme à Saint-Tropez, et passer un moment merveilleux avec vos meilleurs amis. C’est une super atmosphère. Notre cible, c’est les personnes entre 21 et 35 ans, soit beaucoup de jeunes.”

Ainsi, à New York par exemple, plusieurs évènements centrés autour du rosé sont organisés tout au long de l’année. Le Français Pierrick Bouquet a notamment créé La Nuit en rosé, des dégustations à bord d’un bateau, et le festival Pinknic, qui a eu lieu le week-end des 24 et 25 juin. “Cela fonctionne très très bien, assure Pierrick Bouquet. Tellement bien qu’on a créé Pinknic parce qu’on a eu tellement de demandes pour La Nuit en rosé qu’on ne pouvait pas servir tout le monde. Ici, on peut avoir 12 500 personnes qui viennent boire du rosé tout en écoutant de la musique. Notre objectif, c’est vraiment que les Américains consomment de plus en plus de rosé.”

65% des millennials sont "de gros buveurs"

L’objectif semble être atteint, à en juger par la réaction de Christina, une jeune femme de 25 ans, rencontrée au festival Pinknic : "Grâce à ce festival, mes amis et moi avons vraiment découvert le vin rosé. Je n’avais jamais réalisé à quel point c’était bon. Avant aujourd’hui, on n’avait jamais vraiment bu de rosé, mais à partir de maintenant, on en boira, c’est sûr." Selon une étude de marché réalisée par Wine Intelligence, 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération

Selon une étude de marché réalisée par Wine Intelligence, 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé.
Selon une étude de marché réalisée par Wine Intelligence, 65% des millennials américains sont désormais considérés comme de gros buveurs de rosé. (CHARLOTTE OBERTI / RADIO FRANCE)