Cinéma week-end, France info

Cinéma week-end. Barbara Balibar Amalric, trio gagnant

Mathieu Amalric réussit son anti-biopic sur Barbara avec une Jeanne Balibar au sommet, Bruno Dumont met Jeanne d'Arc en musique. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoThierry FiorileRadio France

Mis à jour le
publié le

Jeanne Balibar est Barbara
Jeanne Balibar est Barbara (GAUMONT DISTRIBUTION)

Le biopic, l'un des genres cinématographiques les plus pratiqués en ce moment

À tel point que l'anti-biopic permet aux meilleurs réalisateurs d'éviter les pièges et les lourdeurs de l'exercice. A ce jeu-là très exigeant, Mathieu Amalric rejoint l'excellence d'un Pablo Larrain, l'auteur chilien des très réussis Jacky et Neruda, son Barbara est un modèle du genre, ou du non-genre.

Pour ne pas simplement raconter la vie de la chanteuse disparue il y a 20 ans, tout en étant fidèle à ce qu'il reste de cette artiste exceptionnelle, ses mystères, ses souffrances, ses caprices, Mathieu Amalric filme Jeanne Balibar dans la peau de Barbara et de Brigitte, actrice qui joue la chanteuse dans un tournage à l'intérieur du film.

L'envolée de la musique chez Barbara, ce n'est adressé qu'à vous, à votre intimité

Mathieu Amalric

Le procédé n'est pas seulement un moyen de ne pas faire un biopic, il trouve tout son sens quand il se met au service de l'art de Barbara, celle qui, comme le dit Amalric, chuchotait à l'oreille de son public. Jeanne Balibar est sans nul doute la seule actrice capable de tenir tous ces rôles, afin de de convaincre les fans de Barbara et les jeunes spectateurs qui vont la découvrir à travers ce film.      

Encore plus éloigné du biopic, Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc

Un film de Bruno Dumont, d'après Charles Péguy. Le réalisateur, qui de P'tit Quinquin à Ma Loute affiche un gout prononcé pour les enfants et les comédiens amateurs, ajoute cette fois-ci la musique. Jeannette emprunte à la comédie musicale sur des airs électro-pop et heavy metal signés Igorrr et des chorégraphies de Philippe Decouflé. Anachronismes stupéfiants qui produisent des effets très contrastés.

La pensée de Jeanne d'Arc est généreuse, elle nous ouvre sur le monde

Bruno Dumont

La Jeanne d'Arc de Dumont est une punkette, dont l'innocence et les maladresses dans le chant et la danse disent toute la sincérité du personnage historique, que Bruno Dumont estime plus complexe que la perception politique qu'on en a aujourd'hui.    

Cette semaine, le mélo de Carine Tardieu Ôtez-moi d'un doute est en tête du box-office

Avec 35 000 entrées le jour de sa sortie, le film ne tient que par le contre-emploi de ses interprètes : Cécile de France, François Damiens, André Wilms et Guy Marchand dans un même casting sirupeux, c'est plutôt inédit. Puisque cette rentrée débute tout doucement, il est encore temps de voir les films de l'été qui sont encore à l'affiche et qui ont trouvé leur public : Le Caire confidentiel de Tarik Saleh, excellent thriller égyptien, 350 000 entrées et bien sûr 120 battements par minute de Robin Campillo, désormais dans 400 salles, déjà 400 000 spectateurs pour le Grand Prix du dernier festival de Cannes.  

Retrouvez l'interview de Robin Campillo au micro de Thierry Fiorile pour la sortie en salles de 120 battements par minute

Lire le journal de bord de Romain Baudéan, assistant caméra sur le tournage du film de Robin Campillo. 

Jeanne Balibar est Barbara
Jeanne Balibar est Barbara (GAUMONT DISTRIBUTION)