Chronique du ciel, France info

Sir Alfred Mehran, le naufragé du Terminal 1

Comment un Iranien devenu apatride qui, pendant 18 ans a élu domicile dans l'aérogare de Roissy a inspiré un jour le "héros" d'un film de Steven Spielberg.

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, terminal 1, niveau "boutiquaire ". C'est
dans ce sous-sol défraîchi qui ne connaît ni le jour ni la nuit, sur cette
banquette rouge ensevelie sous un monceau de bagages et de cartons, que Merhan
Karimi Nasseri, un Iranien de 63 ans, a campé pendant près de 18 ans.

Son
incroyable quotidien a inspiré Le Terminal, le film de Steven
Spielberg.

"Un aéroport est un lieu magique, entre ciel
et terre,
prévient d'emblée le Dr Philippe Bargain, chef du service médical
d'urgence et de soins de Roissy-Charles-de-Gaulle. Il ne faut donc pas s'étonner
d'y voir des comportements extraordinaires."

(©)