Chronique du ciel, France info

Comment devenir pilote de ligne ?

Le 24e salon des formations et métiers de l’aéronautique se tient ce week-end au musée de l’air et de l’espace du Bourget. Gros plan sur les pilotes de ligne.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(D’ici 20 ans près de 560 000 pilotes de ligne seront embauchés dans le monde pour répondre à la croissance du trafic aérien © Air France / Virginie Valdois)

Selon une récente étude publiée par Boeing, il va falloir embaucher d’ici à 20 ans, près de 560.000 pilotes de ligne dans le monde pour répondre à la croissance du trafic aérien. Les compagnies aériennes vont augmenter leur flotte de plus de 38.000 avions et devront également recruter plus de 600.000 techniciens de maintenance sur la même période.

D’abord quelques idées reçues, il n’est pas nécessaire d’avoir fait maths sup ou maths spé pour devenir pilote, à moins de s’attaquer aux concours de l’École Nationale de l’Aviation Civile, une structure étatique ou l’enseignement délivré est totalement gratuit, une particularité française. Mais à l’ENAC les places sont chères, fixées par le ministère des transports en fonction des besoins du marché, essentiellement il y a quelques années ceux d’Air France.

L’autre solution, ce sont les écoles privées, avec deux types de cursus, un long stage d’environ 36 mois qui conduira le jeune candidat de ses premières heures de vol jusqu’à la licence de pilote de ligne et puis un cursus modulaire, divisé en différents stages pour d’abord devenir pilote professionnel, puis qualifié aux instruments, sur bimoteur, puis en équipage.

Obtenir une "Qualification de Type"

Une fois vos différentes licences en poche, en fonction, il faudra également obtenir ce que l’on appelle une QT, c’est une Qualification de Type en fonction de l’appareil que vous piloterez. Une sorte de permis de conduire directement lié à la machine et ses caractéristiques. Et c’est sans doute ce qui coûte le cher, car rares aujourd’hui sont les compagnies qui financent ces QT.

Un exemple, comptez en moyenne, 25.000 euros pour un Airbus A320 ou un Boeing 737. Pour les compagnies qui financent ces QT, elles demandent un retour sur investissement, c’est-à-dire une durée d’engagement minimum. Dans le cas contraire, vous devrez rembourser.

Mais avant cela, il faudra également payer toute la formation du futur pilote de ligne, coût de l’opération entre 80.000 et 120.000 euros. Un obstacle de taille pour de nombreux candidats qui n’ont pas les moyens d’emprunter ou qui ne dispose pas d'une aide familiale conséquente.

En attendant la semaine prochaine, vous pouvez retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre  page Facebook et sur notre .

(D’ici 20 ans près de 560 000 pilotes de ligne seront embauchés dans le monde pour répondre à la croissance du trafic aérien © Air France / Virginie Valdois)