C'était comment ?, France info

Triste bilan pour les femmes

La Journée internationale des droits des femmes, c’était aujourd’hui 8 mars, comme chaque année. François Hollande a installé le tout nouveau Haut Conseil à l’Egalité, une instance de 75 membres, crée en 2013. Le Chef de l’État a annoncé "des expérimentations, pour un répit pour les familles monoparentales".

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(François Hollande a installé ce mardi le haut comité à l'égalité hommes-femmes © MaxPPP)

Que de travail encore… Quelle pluie de chiffres, souvent mauvais. Un torrent de belles intentions, qui parfois s’évaporent au gré du temps et du vent. 

Une présentation, au final, un peu triste. "La vie est traversée par les inégalités Homme Femme. Dès l’école, ça commence". La présidente de ce Haut Conseil à l’Egalité démarre fort : "Dans les milieux ruraux, et les quartiers populaires, c’est un véritable gâchis". Rude constat que celui dressé par Danielle Bousquet, qui rempile pour 3 ans, a la tête de l’organisation. Juste avant elle, une autre femme va nous faire souffrir également. C’est Catherine coutelle, députée PS, chargée de ce problème d’inégalité à l’Assemblée nationale.  "30% des femmes qui travaillent, sont à temps partiel. 80% des chefs de famille sont des femmes. Sur l’égalité salariale entre Homme/ Femme, la France se classe au 132ème rang mondial, sur 145 pays."

"La France, il est vrai, part de loin" 

Face à elles, un Président de la République. Il les regarde, les écoute. François Hollande, opine même du chef. À côté de moi, quelques femmes rient sous cape, mais les bouches sont tristounettes. 

Elles ne sont pas contentes. Et me chuchotent à l’oreille (car je suis censée, à ce moment précis, être parquée en zone Presse, et non pas être assise, parmi ce groupe de dangereuses revendicatrices)

Elle me chuchote donc : "C’est un point essentiel, l’égalité au travail, c’est le gros point Noir !"

Moi : "Oui, tout le monde le sait. Mais ça progresse non ?"

Elle : "Euh…on peut pas dire ça, non"

Quand  le Chef de l’Etat s’embarque sur cette pente savonneuse de l’égalité au travail : "Les écarts de salaire diminuent 2 fois plus vite en France, qu’ailleurs en Europeé". Elles s’en étranglent

François Hollande va échapper au lynchage, parce qu’il est Président sans doute… et parce qu’il va terminer sa phrase par un : "Mais la France, il est vrai, part de loin."

Ouf

En effet, les écarts restent très importants : 24% de différence de salaire, en moyenne. Parfois, 30, dans certains secteurs. " À quand les 50% de différence ?", ricane une autre voisine, qui préfère en rire, qu’en pleurer. Moi, déconfite : "Mais pourquoi, au fait ?"

Elle : "Ben, faut bien réaliser le cheminement… " Et me voilà, RE terrassée, par une pluie, que dis-je, un torrent de chiffres maléfiques

"80% des taches ménagères sont remplies par les femmes… sans parler de celles qui s’occupent seules de leurs enfants, et qui ne sont pas vraiment aidées… manque de crèche, pas d’argent pour payer les nounous, donc pas vraiment de carrière"

Oh la la

Ce n’est pas un torrent, c’est un ouragan de mauvaises nouvelles qui s’abat sur moi. François Hollande, (qui s’est déclaré féministe dans un magazine féminin) va-t-il sortir un para tonnerre, pour protéger nos faibles ailes, parfois abimées ? Dans son package solution : "Une Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires", sans plus de détail.  Et, en guise de remède avancé, par le Président de la République : "Des expérimentations, pour offrir du répit aux familles mono parentales".  Mes voisines font grise mine. "Expérimentations"… hum, hum, voyons voir...

Ca sonne un peu cobaye, non  ? Oui, cobaye… Histoire de voir, si, nous les Femmes, on résiste encore et toujours, après cette rafale de mauvais chiffres, plutôt triste

(François Hollande a installé ce mardi le haut comité à l'égalité hommes-femmes © MaxPPP)