C'était comment ?, France info

La fan zone des bourrés

Les Italiens l’ont emporté 1 à 0 face à la Suède. Le match se jouait cet après-midi. Un match évidemment retransmis, dans la fameuse fan-zone, sur le champ de Mars, à Paris. Ou un autre match se joue : Carlsberg contre Tourtel

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Supporters irlandais avant la retransmission du match Irlande Suède © MaxPPP)

Et je vous la donne en mille : qui a gagné ? Monsieur Carlsberg, bien sûr. Et je peux vous le dire, une victoire haut la main. Le fan zone… c’est, comment dire… une sorte d’immense Béro-drome. Tiens un homme allongé… il dort à moitié… "Bonjour " : ça, c’est moi. Je suis pas dans l’coup, car je suis  reste à jeun, et je parle normalement. "Mais naaaaan… " L’homme, apparemment, n’a pas terminé de cuver. Il se rendort… et en oublie les beuglements des anglais,  juste à côté.

Porte jarretelles

Perruques afro… maquillage…fausses oreilles…et porte jarretelle. Mais oui, porte jarretelles. Toujours pas compris pourquoi. La BBC les suit : je passe, en plein, dans le champ de leur camera. "Nooooooo ! " Pffff… j’en ai marre de me faire rembarrer ! J’avance. "Beeeer ! Take me one big beeeerrrrr ", crie un supporter. “Johansson… Ekdal… ”, dit la voix du commentateur : les décibels sont à fond les ballons. J’en ai le vertige…un écran… deux… puis trois… puis quatre. Mais y’en a combien ? Huit… plus un autre, énorme, au pied de la Tour Eiffel.

Tiens ! J’aperçois des hommes, en tenue, de footballeur. "N’importe quoi ", tout pour se rendre intéressants ! Ah mais non, c’est normal, ils sont en train de jouer, un vrai match… Ils ont loué ce mini terrain. Et eux, ils n’ont pas bu. Ça doit être les seuls. "Ah non, moi, j’bois pas ", me dit une jeune maman, venue avec son fils…"Mais mon mari, en revanche !"

Glauque

Je vois arriver, un homme, bourré, l’œil torve, et le rire gras… au secours ! Son enfant se marre, c’est glauquissime… Au pied de la statue du maréchal Joffre : des dizaines de gobelets. Il se met à pleuvoir. Je me  refugie, dans un magasin : le store de l’UEFA…Quinze euros, le mini ballon... Ben voyons, ne faut pas s’gêner…Je ressors… "Ibrahimovic ", toujours cette voix de commentateur, les décibels à fond. Je m’abrite près d’un bar… Six euros le hot dog… Ben voyons, ça continue le délire… "Attention ! ", crie une fille… "La file pour le cash c’est là… et celle pour payer en carte, c’est ici ! " "Et pour pécho, c’est où ? ", répond un supporter. Elle rigole. "Ah oui, moi, ce soir, j’vais pécho une suédoise, ça c’est sûr !"

Dans ma tête : "Euh… peut être…mais peut-être pas… " Disons, qu’a un moment donné, les heures passant… l’odeur de toute cette bière, ne passant pas… Ça peut, éventuellement (je dis bien éventuellement) constituer, un obstacle …mais à la fois, sur un malentendu, dans cette Fan Zone, je pense que tout peut arriver.

(Supporters irlandais avant la retransmission du match Irlande Suède © MaxPPP)