C'était comment ?, France info

C'était comment ? La guerre, pour un job d'été

C'est le moment de chercher un job d'été. Depuis dix ans, Pôle Emploi organise le forum Jobs d’été,à Paris. Les étudiants se jettent dessus. Nathalie Bourrus y était.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoNathalie BourrusRadio France

Mis à jour le
publié le

Le forum Jobs d\'été en 2015, à Paris.
Le forum Jobs d'été en 2015, à Paris. (MAXPPP)

C’était… la guerre du job. Dans une salle surchauffée, avec des grandes baies vitrées, qui font que tu as l’impression de griller, des dizaines de jeunes en manque se bousculent au Crous, à Paris.

"Pardon, pardon. Mais c’est où, la queue pour H&M ?" La jeune fille est venue avec ses copines. "On est en licence d’éco."

"Et vous êtes obligés de bosser durant l’été ?"

L’une d’elles : "Ah moi, oui, je ne peux pas faire autrement… Mon père est au chômage, ma mère m’a clairement dit de bosser, au moins pour me payer mes extras."

Une autre : "Ben moi, c’est autre chose qui m’intéresse."

"Ah oui, quoi ?"

Elle : "H&M." Elle pouffe de rire. "J’adore cette marque", me dit-elle, en attentant son entretien individuel.

Moi : "C’est pas cher, mais c’est pas toujours génial."

Elle : "Ah, mais je sais… mais c’est la boîte, l’entreprise qui me plaît… Comment ça a décollé ! C’est passionnant de voir ça de près."

La première : "Mais il parait qu’à ce forum, il y a des années, au début, y a avait des grandes marques."

Apprendre à se vendre

J’ose à peine lui confirmer l’info, et lui dévoiler la marque en question : Lancel. "Quand j’ai lancé ce projet, j’avais en effet réussi à faire venir Lancel", me confie la grande prêtresse de ce forum. Brigitte est une femme de foi. Elle porte ce forum des jobs d’été à bout de bras, depuis 10 ans. Alors que les files d’attente ne cesse de grossir et les gens de se bousculer, elle m’explique que ce manque de place l’agace. "Je travaille à Pôle Emploi. Je suis un peu seule dans ce projet, parce que ça rebute pas mal de gens de faire le lien entre chômage et étudiants."

Moi : "Il est vrai que ça parait bizarre… pas très encourageant, en fait."

Elle : "Mais c’est réaliste. Nous, à Pôle Emploi, on sait apprendre aux gens à faire un CV, a développer leurs atouts, à se vendre… On peut très bien l’apprendre aux étudiants, c’est très judicieux au contraire, ça leur permet d’anticiper." Pas bête Brigitte…

Fringues pas chères ou toîles de maîtres

Dans cette salle pleine à craquer, il y a à présent six files d’attente, qui n’en finissent plus. Je me dirige vers la plus fournie : les Musées nationaux.

"Vous postulez dans les musées… c’est sur, ça donne envie."

Le garçon : "Ben, c’est génial, tu gardes des toiles de maîtres, tu as la culture non-stop, là, devant toi… c’est un rêve pour moi."

À côté de lui, une fille : "Oui, ça a l’air chouette, mais franchement, moi, c’est pour le salaire… c’est beaucoup mieux payé que H&M... Donc, là, il faut que j’assure à mort, dans l’entretien." 

La guerre du job d’été a bel et bien commencé. Pendant trois jours, il va falloir se battre, pour 2 mois de CDD 10 euros de l’heure.

Le forum Jobs d\'été en 2015, à Paris.
Le forum Jobs d'été en 2015, à Paris. (MAXPPP)