C'est mon boulot, France info

Quelques milliers d'euros seulement pour devenir e-commerçant

Ouvrir une boutique en ligne, c'est à la portée de tous. Une journée pour tout comprendre se tient à la mairie de Paris. Et persuader les candidats que le e-commerce, c'est facile et ça ne coûte que quelques milliers d'euros.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

(Quelques milliers d'euros seulement pour devenir e-commerçant © Fotolia)

Quand trouver du boulot est difficile, il ne reste parfois qu'une solution : créer une petite boîte. Grande tendance pour ceux qui veulent se lancer : ouvrir un site de commerce en ligne. Devenir entrepreneur, ça fait peur. Sur le net, encore plus. Une journée se tient aujourd'hui à la mairie de Paris pour rassurer. Le but : convaincre justement les plus démunis et les sans-emploi qu'ouvrir une petite boutique en ligne, c'est tout simple et pas cher.

Les formules les plus simples commencent à 19 euros par mois. Avec ça on a un "site vitrine". Mais pour un site marchand, avec une maintenance régulière, il faut compter 60 euros par mois. On passe alors par une "plate-forme mutualisée" qui permet de créer sa boutique en ligne tout seul en se faisant accompagner à distance. Si vous voulez du sur-mesure, il faudra plutôt compter dans les 4.000 euros. Mais on peut s'en tirer à moins, en passant par une école : les étudiants se font la main, et vous bénéficiez d'un vrai travail de pro.

Aux 4.000 euros de création, il faut ajouter environ 1.500 euros pour la maintenance. Plus le stockage et l'expédition des produits. Environ 4000 euros par an. Plus le service de paiement Paypal, un pourcentage du chiffre d'affaires. En tout une addition d'environ 10.000 euros. De nombreuses aides existent. Cette journée "10 pas vers le e-business", à la mairie de Paris, les décrypte. Un guide sera bientôt publié pour créer, pas à pas, son commerce en ligne.

(Quelques milliers d'euros seulement pour devenir e-commerçant © Fotolia)