C'est mon boulot, France info

Les bons signes de croissance du télétravail en France

Le télétravail est peut-être en train de passer à la vitesse supérieure. Ces dernières semaines, deux poids lourds ont ouvert à certains de leurs salariés la possibilité de travailler de leur domicile, quelques jours par semaine : Pôle Emploi et La Poste. Certaines entreprises pratiquent la formule depuis longtemps, avec parfois des idées innovantes, comme le "jour flottant".

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Au début le télétravail, c'étaient des salariés qui s'isolaient un ou plusieurs jours par semaine, voire toute la semaine, pour travailler chez eux, coupés de l'entreprise et de ses réseaux, de son système informatique, de son téléphone de bureau. Et puis les nouvelles technologies ont encore fait des progrès. Les équipements informatiques sont moins chers, les réseaux sont meilleurs. Bref, les progrès du numérique permettent désormais de généraliser le télétravail.

Aujourd'hui environ un salarié sur huit pratique le télétravail.

C'est beaucoup moins qu'en Allemagne ou que dans les pays du nord, où on est plutôt à un sur cinq. La technologie, mais aussi les problèmes de transports et de pollution, la prise en compte du stress aussi, tout ça pourrait bien donner un coup d'accélérateur à télétravail.

Axa a fait partie des entreprises qui ont expérimenté la solution, il y a sept ans. Et les choses ont évolué. Ainsi chez Axa France, alors qu'au début, on esssayait de recréer un environnement de bureau chez le collaborateur, on mise désormais sur une solution légère, avec un ordinateur portable, mais aussi un grand écran fixe, et surtout les mêmes applications qu'au bureau, explique Frédérique Bouvier, directeur de l'emploi chez Axa France.

La formule la plus répandue, c'est deux jours chez soi, trois jours au bureau. Et grâce aux nouvelles technologies, le temps qu'on passe à travailler à la maison se banalise. On y fait presque la même chose que quand on est à son bureau, le calme en plus.

Il reste toutefois des différences. Axa a par exemple proscrit les imprimantes. C'est désormais le zéro papier. On n'imprime pas de documents de travail à la maison. Pour des raisons de sécurité. On peut en revanche lancer une impression au bureau, à distance, depuis son salon. Et du coup, on n'a pas à promener des tonnes de documents entre son domicile et son entreprise.

Le principe, c'est que tout se fait en accord avec l'accord son manager. Et chez Axa, après sept ans de pratique, on s'est rôdé sur certaines règles. On conseille par exemple d'éviter le mercredi.

Mais la première règle, c'est la confiance. Dans cette société d'assurances, on n'a pas accès automatiquement au télétravail. Il faut au minimum un an d'ancienneté et surtout être considéré comme parfaitement autonome. En fait, passer au télétravail, c'est une forme de reconnaissance de la part de sa hiérarchie.

Il y a un autre système qui facilite le télétravail, c'est celui du "jour flottant". C'est plus de souplesse : au lieu de prévoir un emploi du temps fixe, par exemple tous les mardis et les jeudis à la maison, on s'adapte en fonction de sa charge de travail. Après une expérimentation, Axa est en train de généraliser la formule.

Les accidents du travail sont en baisse... sauf pour les femmes

Il ont même beaucoup augmenté même chez les femmes ces dix dernières années. Même dans des secteurs comme la banque ou le commerce. L'une des explications avancées par l'Anact, l'agence pour l'amélioration des conditions de travail, c'est que les femmes sont plus sujettes au "turn over" que les hommes. Le "turn over", c'est le fait de changer régulièrement de poste. Les femmes profiteraient donc moins des formations à la prévention des risques, par exemple.

Une appli pour limiter la consommation de café

On en fait des allers-et-retours à la machine à café dans la journée. UpCoffee, une appli disponible en anglais, vous alerte quand elle a calculé, en fonction de vos heures de coucher et de réveil, quand il vaudrait mieux y aller mollo sur le petit noir pour être sûr de dormir le soir. A cette heure-ci, pas de danger, vous pouvez vous resservir.

(©)