C'est mon boulot, France info

Le télétravail : plus de temps pour soi, mais davantage de boulot

Le télétravail, c'est plus de temps pour soi, mais c'est aussi davantage de travail. C'est le résultat d'une enquête menée sur ce nouveau mode d'organisation, qui fait malgré tout l'unanimité chez ceux qui l'ont adopté.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Ce n'est pas parce qu'on travaille chez soi qu'on travaille moins, c'est l'enseignement du baromètre publié par l'Observatoire du télétravail © maxppp)

 

C'est le paradoxe du télétravail. 95% de ceux qui l'ont adopté jugent que le fait de travailler un ou plusieurs jours à la maison a amélioré leur vie. Mais ils sont aussi une large majorité, 61%, à trouver que le travail à distance a accru leur charge de boulot.

Cette étude de l'Observatoire du télétravail publiée hier montre que les adeptes de la formule plébiscitent leur nouveau rythme. Ils ont une meilleure vie familiale, ils consacrent davantage de temps à leurs proches... Et même si ce changement augmente au total leur charge de travail, le bilan reste très largement positif.

L'enquête montre aussi qu'à dose raisonnable, le passage au télétravail a peu d'effet sur le lien social avec les collègues et la hiérarchie. Idem pour les conséquences sur la carrière et les augmentations. Selon l'Observatoire, ça n'est qu'à partir de trois jours de travail par semaine en dehors du bureau que l'on observe des conséquences négatives.

Quand on demande à ceux qui sont passés au travail à distance pourquoi ils aiment ça, ils répondent d'abord : parce que ça me donne plus de liberté. Liberté d'organiser son temps en commençant plus tôt le matin et en finissant plus tôt le soir. Liberté aussi de travailler seul et enfin de ne plus subir les contraintes du travail en open space.

Six salariés sur dix seraient prêts à télétravailler, et le gouvernement a annoncé en mars un plan pour le développement du travail à distance. Pour les Français, le principal obstacle à sa mise en place reste le manque de confiance des dirigeants envers leurs salariés.

(Ce n'est pas parce qu'on travaille chez soi qu'on travaille moins, c'est l'enseignement du baromètre publié par l'Observatoire du télétravail © maxppp)